RMC Sport

Lens-Lille : Le DG lensois revient sur les incidents et condamne "tout acte de violence"

Arnaud Pouille s'est exprimé devant la presse sur les incidents survenus à la mi-temps de Lens-Lille (1-0). Il condamne tout acte de violence au nom du club et salue la réaction des délégués.

Le directeur général du Racing club de Lens Arnaud Pouille a fait le point sur l’envahissement de terrain à la mi-temps de Lens-Lille (1-0) devant la presse: "Les dernières nouvelles font état d’un blessé côté lillois avant match, un dispositif anti intrusion ayant cédé et de deux blessés lensois dans la tribune famille, pris en charge. Les évènements font actuellement l’objet d’une enquête de la part des autorités." Interrogé sur ce qu’il a observé, Arnaud Pouille reconnaît avoir "une idée précise" mais ne souhaite pas influencer qui que ce soit par sa prise de parole puisque cela "ne relève pas de notre autorité".

"Sur le déroulé, vous avez sûrement vu des images avec des gestes puis une réaction malheureuse", convient-il. "Les filets anti-intrusion ont cédé sous les poids du nombre des supporters, ce qui a provoqué la blessure du supporter lillois en avant match." Il regrette que ces incidents aient gâché la fête: "Je pense que ce genre de rencontre devait être une fête au niveau de la région. Là, c'est l'image de la région qui est touchée." Le directeur général condamne "tout acte de violence" au nom du RC Lens. "Des plaintes seront déposées et également par Lille de ce que j’ai compris", ajoute-t-il.

"La principale préoccupation était l’intégrité des acteurs" pour Létang et Pouille

Pour autant, Arnaud Pouille tient à remercier la rapidité des délégués et des autorités préfectorales, "qui ont permis une reprise de rencontre relativement rapide". Il salue aussi l’attitude du clan lillois: "Avec le président Olivier Létang, la principale préoccupation était l’intégrité des acteurs. Après les discussions avec les délégués, les autorités et l’arbitre, le match a pu reprendre."

Pas question pour lui de faire le lien avec les incidents de Nice-Marseille : "Je ne parlerai pas de Nice-OM, ce n'est pas du tout les mêmes circonstances. Maintenant ce sont des événements qui interviennent de façon très rapprochée. Il n'y a pas eu d'acteurs du jeu touchés, les faits principaux se sont déroulés à la mi-temps." Cependant, il ne cache pas que cela pourrait impacter la prochaine rencontre des Sang-et-Or contre Strasbourg mercredi prochain à Bollaert, le temps que la commission de discipline se penche de plus près sur le dossier. "Au moment où je vous parle tout est possible."

Selon nos informations, la commission de discipline de la LFP abordera dès mercredi à 18 heures les incidents survenus lors du derby entre Lens et Lille. Au cours de cette réunion, il est « probable » que le dossier soit placé en instruction. Comme ce fut le cas après le match entre Nice et Marseille. Une nouvelle fois cette commission devrait rappeler qu’elle préfère que le sort d’un match dépende des joueurs et du sport plutôt que d’une procédure disciplinaire.  

AC