RMC Sport

Lens: Michelin explique pourquoi les joueurs ont accepté une baisse des salaires

Invité du RMC Football Show ce samedi, Clément Michelin s'est satisfait de l'accord trouvé au sein du RC Lens pour une baisse de salaires des joueurs et des salariés du club. Le défenseur de 23 ans a raconté les coulisses de la négociation et les raisons qui ont poussé l'effectif à accepter de faire un effort.

Avant le match du Racing Club de Lens contre le Stade Rennais, comptant samedi soir pour la 24e journée de Ligue 1, Clément Michelin s'est confié au micro de RMC. Le défenseur de 23 ans est revenu sur l'accord trouvé entre la direction lensoise et l'ensemble des salariés pour une baisse des salaires. 

Depuis la crise des droits TV, s'ajoutant aux secousses économiques liées à la pandémie, le club nordiste a été le premier en France à faire une telle annonce, au terme de négociations qui ont eu lieu entre le 23 et le 29 janvier.

"C'est le président qui, après un match, nous a parlé de la situation et qu'une baisse de salaire était envisagée, sans donner de chiffres précis. Il nous a parlé du projet pour essayer de sauver et d'arranger ce scandale de tous ces problèmes autour des clubs, notamment avec les droits TV. Il nous a bien fait comprendre qu'il allait falloir qu'on aide le club", témoigne Clément Michelin dans le RMC Football Show. 

Les joueurs ont pensé aux salariés

Deux réunions avec la direction sont alors organisées, d'abord avec les cadres. Un membre de l'UNFP, le syndicat des joueurs, s'est rendu sur place pour conseiller les joueurs. "Au final, on est tombés d'accord sur quelque chose de très cohérent", se satisfait l'ancien joueur toulousain.

Au Racing, le personnel administratif est au chômage partiel depuis plusieurs semaines. La situation, qui devrait durer jusqu'à la fin de la saison, n'a pas échappé à Clément Michelin et au reste de l'effectif. "Ce qui nous a surtout touché, raconte-t-il, c'est que tout le monde allait être concerné, même les salariés du club, les gens qui n'ont pas de très gros salaires par rapport à nous. On ne se sentait pas de refuser, alors qu'une personne qui ne touche pas grand-chose était presque obligée d'accepter. Ce sont des gens qu'on connaît, qu'on voit tous les jours, qui travaillent dans l'ombre du club, qui ne sont pas forcément mis en avant, mais qui font de gros efforts. On se devait de faire ça pour eux".

Une possibilité de récupérer l'argent

Grâce aussi à un excellent état d'esprit dans le groupe, l'accord a été approuvé à l'unanimité. Le pourcentage de baisse est adapté au salaire, entre 5% et 20%, selon les informations de RMC Sport. "C'est exactement ça, confirme Clément Michelin. Tout le monde n'est pas dans le même pourcentage. (...) Moi, je vais être impacté entre 8% et 9% sur mon salaire, pas les primes." 

Les joueurs ont tout de même obtenu de la direction que cette baisse de rémunération pouvait éventuellement se transformer en un report partiel. Le latéral droit explique qu'il existe une possibilité de "récupérer l'argent perdu en fin de saison, avec des objectifs de classement et en espérant que le club soit payé avec les droits TV".

L'accord représente en tout cas une économie immédiate de 2,6 millions d'euros sur les six prochains mois pour le RC Lens. "C'est un exemple pour tous les autres clubs, estime Clément Michelin. C'est fort, on est un club uni, ça s'est vraiment bien passé et il n'y a pas eu de mauvais points signalés. Tout le monde a avancé tranquillement, sans se prendre la tête (...) et ça n'a pas eu d'impact sur nos performances."

JA avec le RMC Football Show