RMC Sport

Leo et Paris risquent gros

Leonardo

Leonardo - -

Si Leonardo apparait dans le rapport d’après-match de M. Castro, pour son coup d’épaule sur l’arbitre de PSG-Valenciennes (1-1), le directeur sportif risque jusqu’à un an de suspension et il n’est pas exclu que le club de la capitale soit sanctionné d’un retrait de points.

Et si Leonardo faisait perdre le titre de champion de France promis depuis des semaines au PSG ? Ne nous enflammons pas, l’incroyable scenario n’a que très peu de chances d’aboutir. Mais en bousculant Alexandre Castro, l’arbitre du match face à Valenciennes (1-1), dimanche soir au Parc des Princes, le directeur sportif brésilien a peut-être commis une faute lourde de conséquences pour lui, et surtout pour son club. Car si l’homme en noir confirme le coup d’épaule dans son rapport d’après-match, une bousculade filmée par les caméras de Canal+, « Leo » et le PSG risquent gros.

A titre individuel, Leonardo peut écoper d’une peine allant jusqu’à un an de suspension. Mais il y a beaucoup plus embêtant pour le PSG. L’actuel leader du championnat pourrait aussi se voir retirer un ou plusieurs points au classement par la commission de discipline. Selon l’article 2.9 du règlement de la Ligue de football professionnel, « l'infraction commise dans les circonstances visées au présent paragraphe entraîne, outre la sanction de l’entraîneur, éducateur, dirigeant ou personnel médical fautif, un retrait ferme, ou avec sursis, de point(s) au classement de son équipe. »
Au mois de juin dernier, la LFP avait infligé une pénalité de trois points dont un avec sursis à l’AC Ajaccio en raison d’un coup de pied adressé à un arbitre assistant par un dirigeant corse non identifié lors de ACA-Lyon (1-1) le 13 mai dernier.

Leonardo lourdement sanctionné ?

Alexandre Castro dispose de 48 heures après le match pour livrer son rapport à la commission de discipline de la LFP. Mercredi et jeudi étant fériés, on devrait savoir dès mardi si le directeur sportif fera l’objet d’une convocation, et donc si l’intéressé et le PSG risquent une sanction. Selon une source proche de l’instance, le club de la capitale ne devrait pas perdre de point mais son directeur sportif pourrait être lourdement sanctionné.

Le Brésilien ne trouvera pas d’argument pour sa défense du côté de Jean-Raymond Legrand, le président valenciennois. Témoin de la scène, le président de VA n’a guère apprécié le geste de « Leo ». « C’était prémédité, a déclaré le patron nordiste sur RMC. Il voulait faire vraiment faire quelque chose. C’est une bêtise mais s’il a des mots à dire, il faut les dire discrètement, pas devant les médias. On ne doit surtout pas faire des choses pareilles quand on est directeur sportif d’un grand club. » En marge du dossier Leonardo, le cas du défenseur Thiago Silva, expulsé à la 43e minute pour « comportement violent », selon la LFP, sera aussi étudié mardi par la commission de discipline.

A lire aussi :

Toute l'actu du PSG

VA - Legrand dézingue les dirigeants et les joueurs du PSG

Paris perd ses nerfs

Le titre de l'encadré ici

Leonardo : « Je n'ai pas bousculé l'arbitre »|||

Leonardo est revenu, pour le site du Parisien, sur la bousculade dans les couloirs du Parc des Princes avec M. Castro. Et le directeur sportif du PSG a donné une version pour le moins surprenante : « Je vous demande de bien regarder les images. Toutes les images, pas seulement celles de Canal+, qui sont un peu bizarres, et regardez les au ralenti. Je viens pour parler avec l’arbitre. À ce moment-là, le délégué me bloque et me pousse vers l’arbitre. Du coup, je touche l’arbitre avec mon dos. Cela s’est passé exactement comme ça. Moi, je n’ai pas bousculé l’arbitre. D’ailleurs, l’arbitre ne se sent pas agressé. Il sait très bien ce qui s’est passé».

Le titre de l'encadré ici

Tensions PSG-Real autour d'Ancelotti|||

L’intérêt du Real Madrid pour Carlo Ancelotti provoque quelques tensions entre le géant espagnol et le Paris Saint-Germain. Le club de la capitale n’a pas apprécié le fait que le club  merengue ait contacté officieusement le technicien italien sans passer par lui. Le président parisien Nasser al-Khelaïfi a ainsi toujours répété que son club contacterait toujours les clubs avant de tenter d’acheter un joueur. Ainsi, le dirigeant qatari n’a que peu gouté l’attitude des dirigeants madrilènes. Selon une source proche du PSG, « il aurait bien aimé et aurait juste trouvé professionnel de recevoir un coup de fil de la part de (son homologue) Florentino Perez pour lui dire qu’il souhaitait Carlo Ancelotti. » A Paris, on est au courant que des contacts ont été noués entre Ancelotti et le Real Madrid. Le club espagnol a même contacté un agent pour tenter convaincre l’entraineur italien.

AB avec MBo.