RMC Sport

Leonardo, les dessous d’une démission

Leonardo

Leonardo - -

C’est principalement en raison de sa sanction, puis de son alourdissement (14 mois au lieu de 9 initialement), que Leonardo a décidé de tout plaquer. Passablement énervé, le futur ex-directeur sportif du PSG souhaite tourner la page du foot français.

Touché dans son être pour ne pas dire blessé, Leonardo a peu goûté le barème de sanction infligé par la commission d’appel de la Fédération française de football après son coup d’épaule donné à l’arbitre Alexandre Castro à l’issue du dernier PSG-Valenciennes. Neuf mois en première instance, le Brésilien a accusé le coup. Quatorze mois en appel, c’en était trop. Très énervé à l’annonce du verdict, Leo a alors scellé sa décision. Celle de quitter la Ligue 1 et de tourner le dos à des instances qui l’avaient clairement dans le collimateur, lui qui ne supportait plus par ailleurs le traitement médiatique subi depuis plusieurs mois.

Officiellement et quand il daignera s’exprimer, Leonardo va affirmer qu’il était à Paris pour y effectuer une missions courte et qu’il ne s’inscrivait pas dans le projet à long terme de QSI (Qatar Sports Investments). Mais aussi -très probablement- que l’Italie lui manquait, tout comme sa compagne, journaliste vedette de Skysports avec qui il va se marier en septembre prochain. Officieusement, c’est donc un homme affecté, blasé et lassé qui a pris la décision de jeter l’éponge, en solo et en son âme et conscience. « Il réfléchissait à ça depuis plusieurs semaines, il avait pris sa décision avant d’aller se reposer près de Naples », a confié un de ses proches à RMC Sport.

Jean-Claude Blanc en remplacement ?

L’autre facteur « aggravant » qui a précipité la décision de Leonardo est sans conteste la nomination de Laurent Blanc en remplacement de Carlo Ancelotti. Selon nos informations, l’ancien pro était en désaccord avec le choix de Nasser Al Khelaifi. Leonardo privilégiait d’autres solutions bien plus prestigieuses. Des propositions qui sont restées lettres mortes auprès du président du Paris Saint-Germain et qui ont isolé Leo.

Si les proches de Leonardo ne s’estiment pas surpris de cette décision, finalement, la seule qui demeure concerne le timing. La démission de l’ancien joueur du Milan AC ne devait, en effet, pas être officialisée avant l’arrivée de la star Edinson Cavani. A quelques heures près… En attendant, en coulisses, on s’active déjà pour lui trouver un remplaçant. Actuellement directeur général délégué du PSG, Jean-Claude Blanc verrait ses fonctions élargies. Une réflexion menée à Doha, où se trouve actuellement Nasser Al-Khelaïfi pour le début du ramadan.

A lire aussi :

>> PSG : Leonardo donne sa démission !

>> EN VIDEO-Les phrases chocs de Leonardo

>> Al-Khelaïfi est à Doha