RMC Sport

Les ambitions de l’OL, le mercato, Fekir, Gourcuff : Aulas dit tout

Jean-Michel Aulas

Jean-Michel Aulas - AFP

EXCLU RMC SPORT. Alors que les récents résultats de l’OL peuvent lui permettre de se mêler à la course au titre, Jean-Michel Aulas a affirmé ce lundi, au micro de Luis Attaque, ne penser qu’à la qualification pour la prochaine Ligue des champions. Et pour cela, le président lyonnais compte beaucoup sur le retour de Yoann Gourcuff.

L’après-derby

« Quand on part d’une situation très difficile, ça ne peut qu’aller mieux. On a gercé un certain nombre de parties sensibles du corps lors du match contre Saint-Etienne (défaite 3-0). On a fait en sorte que les blessures se cicatrisent depuis. Ça va un petit peu mieux. C’est vrai qu’on a pris une bonne leçon et que tout le monde a essayé d’en tenir compte pour la suite. »

La 3e place actuelle de l’OL

« Sachant qu’à la 5e journée, on devait être dans les choux parce qu’on avait eu un démarrage très difficile, on se retrouve à un match de la fin des matches aller à la 3e place (à deux points de l’OM et un du PSG, ndlr). On a du faire le meilleur parcours des clubs français. On est très satisfait. Cependant, prendre une fessée à Saint-Etienne… c’est le sport mais on le ressent plus sensiblement là-bas que si ça avait été à Marseille ou ailleurs. »

La Ligue des champions en ligne de mire

« L’objectif du début de saison était d’être européen. Je pense qu’il faut rester, malgré la très bonne période que l’on vit, dans la perspective d’être absolument européen cette année. Si on pouvait se maintenir à cette 3e place et faire un bon recrutement au mois de janvier, avec le retour de Clément Grenier, Yoann Gourcuff et Gueida Fofana – ce qui constituerait le meilleur mercato possible – ce serait merveilleux. L’année prochaine, on aura fait six mois dans le nouveau stade et il serait merveilleux de disputer la Ligue des champions dans le nouveau stade. »

Pas de mouvement cet hiver

« Des arrivées ? Non, sauf départ. On va essayer de remettre sur pied Clément, Yoann et Gueida. Maintenant, et je ne peux pas être trop précis là-dessus. Si on peut faire une opération sur un très jeune joueur, qui réussit très, très bien dans un de nos championnats périphériques, on essaiera de le faire. Sinon, on n’envisage pas de recruter cet hiver. Le conseil d’administration a étudié aujourd’hui une hypothèse qui permette de ne vendre aucun joueur. C’est ce qu’on va essayer de faire. La tendance est à ce qu’il n’y ait aucun départ. J’ai vu Baky Koné dimanche dernier, parce qu’il avait des états d’âme en raison de son faible temps de jeu. Je lui ai dit qu’il fallait qu’il reste avec nous car on avait besoin de toute l’équipe. »

L’intérêt d’Arsenal pour Fekir…

« Je le découvre. Tant mieux pour Nabil. Ceci étant, il débute dans le métier. Il réussit un parcours tout à fait remarquable avec Lyon. Avec l’expérience qu’il va acquérir au cours des 2-3 saisons qui arrivent, il va devenir un très grand joueur. Nabil va rester avec nous. C’est un joueur que j’aime beaucoup. L’avoir comparer à Messi ? Non, ça c’est du journalisme. Ce que j’ai dit, c’est que nous avons notre Messi avec Nabil. Certains clubs ont des joueurs avec un gros potentiel. On a notre Messi potentiel. C’est sympathique de l’avoir avec nous plutôt que contre. »

… à qui il conseille l’équipe de France

« Je l’ai vu de manière très amicale, un peu de père à fils. Nabil partageait ce que j’ai évoqué. Il faut lui laisser faire sa saison avec Lyon. Si on arrivait à se qualifier en Ligue des champions, il aurait une vitrine exceptionnelle et cela lui permettrait de revendiquer l’équipe de France. C’est mon avis. Après, toutes les équipes sont respectables. Sur ce que j’ai vu au Brésil, l’Algérie était très proche de l’Allemagne. C’est aussi une belle équipe. Maintenant, je lui conseille la France. A l’âge qu’il, il a le potentiel pour attendre un petit peu. Et l’Euro 2016 va être en France. Je pense qu’il va rester jusqu’au mois de juin sur le statut quo actuel. »

Le cas Gourcuff, libre dans deux semaines

« Ma préoccupation première n’est pas qu’il s’engage librement où il veut. Je veux surtout qu’il puisse rapidement nous rejoindre et qu’il puisse être avec nous contre Monaco, mercredi prochain. Sa prolongation de contrat ? J’ai dit que je n’en parlerai pas avant que nous ayons avancé dans la deuxième partie de championnat. Ça fait partie des accords que j’ai signés avec Yoann et son avocat. Ce sera à lui de prendre une décision, si Lyon se retrouve dans les équipes de tête, en fonction de ce qu’on a lui donné, de la crédibilité que son président lui a donné, de la défense de son président à son égard. Mon objectif est que l’histoire avec Yoann se termine bien. Je pense qu’il faut que tous les joueurs susceptibles de jouer l’Euro 2016 prolongent et participent à la remise à niveau de Yoann. S’il termine la saison au niveau de son football, Lyon ne sera pas loin de la Ligue des champions et c’est tout ce que je souhaite. »

la rédaction