RMC Sport

Les Dogues craignent la gamelle

-

- - -

Séduisant leader, le LOSC se rend chez la lanterne rouge Arles-Avignon ce samedi (19h) sans excès de confiance.

Leader du championnat, le LOSC a-t-il vraiment de bonnes raisons de trembler avant de se rendre chez la lanterne rouge, Arles-Avignon, ce samedi (17h) pour la 17e journée de championnat ? Face à la meilleure attaque de L1, 31 buts dont six passés à Lorient dimanche (6-3), c’est plutôt du côté du club provençal et de sa défense gruyère, la plus perméable du championnat (33 buts encaissés), qu’il faut craindre le pire. Et pourtant…
Considéré comme l’équipe la plus séduisante et la plus efficace du championnat, Lille ne roule pas des mécaniques : « Recevoir des compliments nous incite à la prudence, affirme même Rudi Garcia, l’entraîneur des Dogues. Ça peut nous affaiblir, on peut se relâcher. Le chemin est tellement long… » Invaincu depuis six matches en championnat, on imagine pourtant mal le nouveau patron de Ligue 1 chuter chez le promu : « Mais ce ne serait pas une faute professionnelle de perdre là-bas, avance Florent Balmont. Il y aura face à nous des joueurs qui connaissent la L1 et qui ont de la qualité. A nous de montrer un beau visage, d’être sérieux et exigent. »

« Ce ne serait pas une faute professionnelle… »

Sans doute privés de Gervinho (élongation aux ischios-jambiers) au Parc des Sports d’Avignon, une enceinte « qui ne ressemble pas tellement à un stade de Ligue 1 » selon Balmont, les Nordistes joueront néanmoins la gagne. Histoire de rester au moins une journée de plus aux commandes. En dépit de leur prudence, les joueurs de Rudi Garcia savourent comme il se doit leur fauteuil de leader : « C’est appréciable, reconnaît le coach lillois. Et puis cette fois, on est réellement en tête. Il n’y a plus d’équipes qui ont des matches en retard. »
L’appétit venant en mangeant, les Dogues ne veulent donc surtout pas sous-estimer les joueurs provençaux : « Je ne me fais pas de souci sur l’état d’esprit du groupe, assure Balmont. On a envie d’être dans la continuité de nos derniers résultats. » Avant de défier Nancy (16e) puis Saint-Etienne (11e) avant la trêve hivernale, Lille peut commencer à croire au Père Noël…