RMC Sport

Les gros ratent leur rentrée

-

- - -

Battus lors de la première journée de L1 ce week-end, Marseille et Bordeaux vivent une reprise difficile. Tenu en échec par Monaco à domicile, Lyon est à peine mieux loti.

Marseille dans le brouillard
« Cette équipe a besoin d’être renforcée. » Après la défaite surprise face à Caen (2-1) ce week-end, Didier Deschamps attend des recrues. Notamment en attaque. Courtisé par Fenerbahçe, Mamadou Niang a la tête ailleurs. Désireux de rallier la Turquie, le buteur sénégalais a semblé perturbé samedi soir. Sans son capitaine, Marseille pèse moins offensivement. Et ce n’est pas Brandao et Samassa qui peuvent compenser son absence. Mais le cas Niang affecte le groupe bien au-delà du terrain. « Il se passe des choses au niveau extra-sportif. Forcément, il y a une ambiance un peu pesante », reconnaît le coach phocéen. Toujours en phase de reprise, Gabriel Heinze s’interroge lui aussi sur son avenir. Une instabilité à laquelle s’ajoute la reprise tardive des internationaux présents à la Coupe du monde. Durant les matches d’avant-saison (3 victoires, 2 défaites), Deschamps n’a jamais pu travailler avec un effectif au complet. L’OM est en train de le payer.

Bordeaux encore convalescent
Pas encore tout à fait remis de leur fin de saison catastrophique, les Girondins n’ont pas été bons à Montpellier où ils ont été battus (1-0). A l’image de Yoann Gourcuff, pris en grippe par le public après un geste dangereux à l’encontre du gardien Geoffrey Jourdren, les joueurs de Tigana, qui avaient pourtant réalisé de belles performances en match de préparation (5 victoires et 1 nul), n’ont visiblement pas encore digéré l’après Blanc. A leur décharge, six joueurs majeurs manquaient à l’appel à la Mosson. Deux gardiens (Cédric Carrasso, Ulrich Ramé) et quatre défenseurs (Marc Planus, Mickaël Ciani, Mathieu Chalmé, Henrique). Autant dire que l’arrière-garde alignée face à Montpellier (défaite 1-0) était expérimentale. Le jeune Vujadin Savic, 20 ans, découvrait même la L1. Dans ce contexte, les Girondins sont apparus fébriles. Une réaction est attendue dès dimanche prochain, à domicile, lors du derby face à Toulouse.

Lyon prend son temps
L’an passé à la même période, l’OL s’apprêtait à disputer le tour préliminaire de la Ligue des champions face à Anderlecht. Cette saison, le club rhodanien, directement qualifié, a effectué une reprise moins stressante. L’objectif est d’être prêt pour la rentrée (septembre). La préparation foncière a été effectuée en ce sens. Le nul (0-0) concédé ce week-end face à Monaco n’a dès lors rien d’inquiétant. D’autant qu’en face, les joueurs du Rocher sont apparus solides et bien organisés. « Ce n’est qu’un premier match. On ne s’inquiète pas », résume le milieu Michel Bastos, qui admet avoir fini la rencontre avec des crampes. Revenu tardivement de ses vacances post-Mondial, le Brésilien n’est pas encore dans le rythme. Comme plusieurs de ses partenaires. A l’image des matches amicaux (2 victoires, 2 nuls, 2 défaites), l’OL construit bien ses actions mais manque de réalisme. L’absence de Lisandro Lopez, actuellement blessé, n’y est sans doute pas étrangère. Son retour à la compétition n’est pas attendu avant plusieurs semaines. Le temps pour l’OL de finir sa période de rodage.

Alexandre Jaquin