RMC Sport

Les héros de Dortmund étaient fatigués

-

- - -

Quatre jours après leur exploit en Ligue des champions, les Marseillais, émoussés, n’ont pas réussi à vaincre une solide équipe bordelaise (0-0). Les Phocéens perdent deux nouveaux points à domicile.

L’OM n’avait plus de jus. Fatigués après leur victoire héroïque à Dortmund (3-2) mardi en Ligue des champions, les Olympiens ont concédé le match nul contre Bordeaux (0-0) ce samedi lors de la 17e journée de Ligue 1. Face à des Girondins accrocheurs, les Marseillais n’ont jamais semblé en mesure de prendre le dessus. S’il s’agit d’un bon point pour la formation de Francis Gillot, voilà les Olympiens à 11 longueurs du duo de tête, Montpellier et PSG. Dur, dur…
A l’image d’une entame de match poussive, les héros de Dortmund étaient donc fatigués. Si l’OM domine territorialement, Bordeaux, bien regroupé, fait déjouer les hommes de Didier Deschamps. Conséquence : une première mi-temps sans saveur, sans occasion et bien sûr, sans but. Excepté un coup franc d’André Ayew juste au-dessus de la barre transversale de Carrasso (25e), difficile de s’emballer. En pointe, le pauvre Loïc Rémy est sevré de ballon, Ayew, Valbuena ou Amalfitano se montrant souvent trop maladroits.
La deuxième mi-temps est à peine plus vivante.

Mandanda décisif

A défaut d’être efficaces dans le jeu, les Marseillais s’illustrent donc sur coup de pied arrêté. Mais Valbuena, comme Ayew, ne trompe pas la vigilance de Carrasso (55e). Même Rémy, habituellement inspiré, ne parvient pas à trouver la faille sur une belle frappe enroulée (58e).
La domination stérile des Marseillais aurait même pu leur jouer un vilain tour si Mandanda ne s’était pas interposé face à Modeste en fin de partie (86e). L’OM quitte le Vélodrome la tête basse. Le retour à la réalité est dur pour les Phocéens. Mathieu Valbuena peut se prendre la tête entre les mains. Le billet pour la Ligue des champions version… 2012-13 est loin d’être acquis.