RMC Sport

Les Historiques reprennent le pouvoir

-

- - -

Après un mois de luttes internes, Gérard Bourgoin a été élu mardi président de l’AJ Auxerre. Symbolisés par Guy Roux, les « Historiques » font leur grand retour dans le club icaunais. Mais Alain Dujon, l’ex-président n’a pas dit son dernier mot et l’AJA n’a pas encore assuré son maintien…

Auxerre, c’est toujours Dallas. Sans surprise et après un mois de conflits et autres rebondissements, Gérard Bourgoin a été élu mardi matin président de l'AJ Auxerre avec cinq voix sur sept possibles à l’issue du conseil d’administration. Après cette réunion, Alain Dujon, son prédécesseur, est venu présenter lui-même le nouveau président. Pas tout à fait résigné, il a souhaité « longue vie à l'AJA » tout en déposant un nouveau recours.
Soutenu par Jean-Claude Hamel, ex-président, et surtout Guy Roux, Gérard Bourgoin, 72 ans, fait son grand retour dans un club où il fut vice-président jusqu’en 2007. En réussissant leur putsch, les « Historiques » espèrent redonner des couleurs à une formation bien mal en point et dont ils critiquaient la politique sportive : « Il y a quatre ans, j’ai quitté le club avec des finances saines voire fleurissantes, explique le nouveau patron auxerrois. Elles le sont toujours mais il y a moins l’envie de gagner. Le club a peut-être été un peu trop timoré dans son recrutement avant d’aborder une saison importante avec la Ligue des champions. Et puis Auxerre a toujours un pied en L2 puisque le club est potentiellement relégable. »

Bourgoin veut garder Jean Fernandez

Au sujet de Guy Roux, le légendaire entraîneur de l’AJA, Gérard Bourgoin précise qu’il n’entrera pas au conseil d’administration, mais sera bel et bien « présent dans le club. » Comment ? Si le président reste vague, il affirme que Guy Roux devrait travailler avec un centre de formation qui « doit retrouver ses vertus. » Il pourrait gérer « l’osmose de tous les formateurs qui pourront bénéficier de son incroyable expérience ».
Il n’est donc pas question que Guy Roux, 73 ans, fasse son retour sur le banc auxerrois alors que Jean Fernandez sera en fin de contrat l’issue de la saison : « Garder Jeannot est ma priorité, déclare d’ailleurs Gérard Bourgoin. Je vais lui faire des propositions extrêmement précises. D’ailleurs, il me fait déjà travailler puisque je suis en pleine négociation avec un jeune joueur de L2 qu’il souhaite faire venir dans l’effectif. » Les affaires sérieuses reprennent.