RMC Sport

Les notes d'ASSE-OL: Lopes stratosphérique, Khazri omniprésent mais malchanceux

Au terme d’un match enlevé, spectaculaire et passionnant, Lyon est allé s’imposer dans le derby face à Saint-Etienne (2-1). L’OL a pu compter sur un très, très, grand Lopes dans son but et à l’entrée décisive de Moussa Dembélé pour punir des Stéphanois joueurs, entreprenants mais pas tueurs ce dimanche soir.

ASSE

Ruffier 7

Monnet-Paquet 5

Kolodziejczak 5,5

Subotic 5,5

Perrin 6

Gabriel Silva 6 (remplacé par Polomat, 90e+1)

Selnaes 6 (remplacé par Diousse, 81e)

M’Vila 5

Cabella 5

Hamouma 6 (remplacé par Diony, 73e)

Khazri 7

Romain Hamouma

Il était titulaire pour la première fois depuis le 30 novembre. Préféré à Diony, il a longtemps donné raison à Jean-Louis Gasset, par sa capacité à perturber les lignes lyonnaises. Il profite du marquage laxiste de Denayer pour tromper Lopes d’une tête croisée. Moins en vue en seconde période, moins frais physiquement et remplacé par Diony (73e). Il n’est pourtant pas loin d’être le grand héros de la soirée, mais Lopes, dans la foulée de sa double parade sur Khazri, est encore là pour s’interposer devant lui.

Wahbi Khazri

Il n’a pas marqué ce dimanche soir. Mais une fois encore, l’attaquant stéphanois n’a pas ménagé ses efforts. Véritable poison pour la défense lyonnaise, il a gêné dans les grandes largeurs Denayer - qui l'a mis à terre dans la surface ! - et fait des misères à Marcelo, incapable de le cadrer et qui aurait pu, après ralenti, obtenir un penalty à la suite d'une faute manifeste du Brésilien (69e). Il a surtout une incroyable double situation dans la surface, repoussé à deux reprises à bout portant par Lopes (62e).

Loïc Perrin

Le capitaine des Verts a été exemplaire… pendant 65 minutes. Décisif devant Fekir (48e), impérial dans le jeu aérien, Loïc Perrin était encore à sa main dans la surface devant un joueur lyonnais… avant d’involontairement contrer une frappe soudaine de Depay (64e). Un geste malheureux qui a permis à Lyon de se relancer sur un penalty de Fekir et privé les siens d’un succès à domicile dans ce 118e derby.

OL

Lopes 8,5

Tete 5 (remplacé par Dubois, 80e)

Marcelo 4,5

Denayer 6

Mendy 5

Ndombele 5

Aouar 5,5

B. Traoré 3 (remplacé par M. Dembélé, 58e)

Fekir 6

Cornet 4 (remplacé par Terrier, 87e)

Depay 5

Anthony Lopes

Sa triple parade, peu après l’heure de jeu, est l’un des grands tournants de ce match. Alors que Lyon est mené dans ce derby, Lopes repousse deux tentatives coup sur coup de Khazri dans sa surface, avant de faire échec dans la foulée à une tentative de frappe croisée d’Hamouma (62e). Et c’est encore lui qui repousse Cabella à deux reprises en fin de match, avant d’être suppléé par la poitrine de Dubois sur une tentative à bout portant de Diony (90e).

Bertrand Traoré

Invisible, c’est le mot pour l’international burkinabé, qui a vraiment été absent de tout durant le temps qu’il a passé sur le terrain. Emprunté, peu servi aussi, dans de bonnes conditions, il a peiné à apporter la percussion qu’on lui connait et n’est quasiment jamais allé provoquer la défense adverse. Remplacé par Moussa Dembélé, héros de ce derby d’une tête rageuse, juste après avoir buté, dans le même exercice pourtant, sur Stéphane Ruffier (90e+6).

Nabil Fekir

Beaucoup mieux quand Lyon a commencé à pousser après son égalisation sur penalty, le champion du monde français n’avait pratiquement pas existé en première période (hormis une frappe écrasée à la sortie d’un bel enchainement, 34e) et a semblé piocher (une fois de plus) sur le plan physique. Mais il a eu le mérite de ne pas trembler au moment de remettre l’OL en selle sur penalty. Surtout, il termine le match comme un boulet de canon et a oeuvré dans la victoire lyonnaise. Un finish encourageant pour la suite.

Alix Dulac