RMC Sport

Les remplaçants du PSG prennent leur mal en patience

Zoumana Camara

Zoumana Camara - -

Privés de temps de jeu en raison de la montée en puissance de leur club, les remplaçants du PSG font contre mauvaise fortune bon cœur. Et occupent leur temps comme ils le peuvent.

Pour les uns, la lumière. Les projecteurs. Les gros titres. Pour les autres, pas… une ligne, ni un écho. Rien d’illogique puisqu’ils ne jouent pas. Ils, ce sont Peguy Luyindula, Guillaume Hoarau, Zoumana Camara, Siaka Tiené, Diego Lugano… Les remplaçants du PSG. Ceux qui ne jouent jamais, ou enregistrent, après 6 journées de championnat, une petite minute de temps effectif sur une pelouse de Ligue 1 (Hoarau, 2e journée, à Ajaccio) ou une poignée en Ligue des champions mardi dernier contre Kiev (Camara). Malgré leur statut de capitaine et d’intouchable en sélection (Lugano) ou de meilleur buteur en Ligue 1 encore en activité (Luyindula, 86 buts), dur d’envisager à court terme une envolée de leur temps de jeu, tant le PSG monte en puissance semaine après semaine (quatre victoires consécutives toutes compétitions confondues) et le onze-type désormais aligné par Carlo Ancelotti semble difficile à bousculer. « Quand tu es remplaçant, tu es remplaçant, lâche Zoumana Camara. Le groupe s’est étoffé en qualité, il faut l’accepter et se battre pour se tenir prêt. Avec ce PSG-là, on joue sur tous les tableaux. Je retrouve le même fonctionnement qu’à l’Inter Milan. »

Camara : « C’est le groupe qui est important »

L’ancien Stéphanois (33 ans), qui avait prolongé en août 2011 jusqu’en juin 2013, ne cultive aucune aigreur autour de sa situation. Ce qu’il explique beaucoup par la psychologie adoptée à l’ensemble du groupe par Carlo Ancelotti. « C’est le plus important, la gestion des hommes, poursuit « Papus ». Le coach gère ça au mieux, il traite tout le monde pareil. On sent que c’est le groupe qui est important, qui va chercher les résultats et les objectifs. Certains joueront 10 matches, d’autres 20 et plus, mais au final, on aura tous contribué et apporté notre pierre à l’édifice. » Les remplaçants du PSG jouent donc la carte du collectif à outrance. Et lorsqu’ils ne jouent pas, ils trouvent toujours de quoi s’occuper, comme… Zoumana Camara ou encore Peguy Luyindula, croisé lundi sur les Champs-Elysées pour la première du film comique « Les Seigneurs ». « Mon temps est assez occupé, affirme l’intéressé. On a beaucoup d’entraînements, qui sont très intensifs. Alors quand je ne joue pas, soit je m’occupe de mes enfants soit je vais au cinéma. C’est très bien. »

A.D avec N.J