RMC Sport

Les supporters nantais indignés

Le centre d’entraînement des Canaris a été dégradé ce week-end après la défaite nantaise à Caen. Florian Le Teuff, qui représente les indépendants nantais, veut éviter l’amalgame.

Après la lourde défaite des Canaris à Caen (0-3) lors de la 7e journée de L1, le FC Nantes (19e) s'est réveillé une nouvelle fois en crise dimanche, en découvrant que son centre d'entraînement de la Jonelière avait été dégradé par des supporteurs en colère contre la direction.
Les supporters s'indignent notamment de l'amalgame fait par les dirigeants et concentrent leur colère sur le président Waldemar Kita.

Florian Le Teuff représente les indépendants nantais. Il a rencontré le président Kita samedi.
« Nous sommes les premiers à être navrés par ces dégradations, explique Florian Le Teuff. Il faut bien dire que ce n’est là que le fait d’une minorité de gens dépités et énervés par les injures des dirigeants. Nos actions sont toujours sans violence. Ce qui nous inquiète, c’est que (M. Kita) ait déclaré qu’on était agressif, injurieux, et que cela lui rappelait des périodes sombres de notre Histoire. On est particulièrement outré par ce genre de déclarations. Nous faisons à chaque fois l’effort d’être complètement pacifique. (Le président Kita) est adepte de l’amalgame et cela a tendance à nous énerver un peu. »

Dans la nuit de samedi à dimanche, soit quelques heures seulement après la défaite de Nantes, le centre d'entraînement des Canaris a été vandalisé avec des tags de ce type : "Kita, casse toi", "Praud, dégage", ou encore "le FC Nantes nous fait honte". Après une saison en Ligue 2, le FC Nantes n'est actuellement que 19e du classement (4 points) après sept journées.

La rédaction