RMC Sport

Les supporters ulcérés

-

- - -

Très en colère après les mauvais résultats des Girondins, les supporters bordelais devraient afficher leur mécontentement contre Nice, dimanche à Chaban-Delmas.

Après un samedi noir marqué par l’élimination en Coupe de France contre Angers (1-0), les joueurs bordelais retrouveront le Haillan ce mardi matin pour un entraînement ouvert au public. Comment les partenaires d’Alou Diarra seront-ils accueillis par leurs supporters alors que le centre bordelais a été vandalisé dans la nuit de samedi à dimanche ? Selon nos informations, l’entraînement devrait être relativement calme.

Lundi, les entreprises de nettoyage industriel étaient à pied d'œuvre pour effacer les tags insultants qui ornent la route d'accès aux vestiaires, le parking ainsi que le local de sécurité et celui abritant la télé du club, Girondins TV. Les fans girondins ne décolèrent pas pour autant. « Ça fait trop longtemps qu’on n’a pas vu une équipe solidaire », déplore Laurent Perpignaa, porte-parole des Ultramarines.

Une action avant Bordeaux-Nice ?

Sur les forums, ils rivalisent donc d’imagination pour contester la direction du club. Certains envisagent une action avant la réception de Nice dimanche à Chaban-Delmas (17h). D’autres appellent au boycott. « Ce serait abandonner les joueurs avec toute l’image et l’histoire de notre club, tempère Laurent Perpignaa. Nous, on bien sera présents contre Nice. »

Mais le duo Tigana-Pavon ne doit pas s’attendre à une standing-ovation : « On veut du changement, lâche le porte-parole des Ultramarines. Les principaux coupables, ce sont les joueurs. Quand on les voit jouer à la passe à dix, il ne faut pas s’étonner. Même si on ne réclame rien, ça ne nous dérangerait pas que Tigana et Pavon cèdent leur place. Mais pas pour n’importe qui. Quelqu’un comme Courbis nous conviendrait. » Une arrivée qui n’est pas d’actualité à ce jour, Jean Tigana ayant été confirmé dans ses fonctions ce lundi par son président Jean-Louis Triaud.