RMC Sport

Les vérités de Claude Puel

-

- - -

Invité de Luis Attaque, l’entraîneur de Nice est revenu sans langue de bois sur le début de saison encourageant des Aiglons, 11e de L1, Hugo Lloris et sur l’OL, son ancien club qu’il retrouvera en 8e de finale de la Coupe de Ligue. Morceaux choisis.

« Moi, un entraîneur défensif ? »

« Je ne réponds pas à ceux qui disent cela car c’est abstrait pour moi. Je ne me sens pas concerné par cette question. Je ne sais d’ailleurs pas de quand date cette étiquette. A Lille, avec des joueurs qui venaient de National et de Deuxième Division, on avait terminé avec la 2e meilleure attaque deux fois de suite derrière Lyon. »

« Nice, des bases intéressantes »

« Les bases me paraissent assez intéressantes. Il y a une bonne écoute de la part des joueurs. Et une bonne progression. Nous avons sept points en six matches. Ce n’est pas extraordinaire mais c’est encourageant en termes de contenu. Dans quelques semaines, on sera capables de remporter des matches car on aura plus de maturité. »

« Mes retrouvailles avec Lyon en Coupe de la Ligue »

« J’ai vécu ce tirage au sort très sereinement (le tirage des 8e de finale de la Coupe de la Ligue). Sur l’aspect sportif, on affrontera chez nous une belle équipe qui a doublé tous les postes et qui a de grosses qualités. Ce sera un très gros challenge devant notre public. Il n’y a que l’aspect sportif qui m’intéresse. Je n’en fais pas une affaire personnelle. J’ai fait ce que j’avais à faire à Lyon dans des conditions difficiles. J’en suis fier. »

« Lloris, il doit être fou ! »

« Je trouvais que Tottenham était un bon club avec une belle équipe. Découvrir le championnat anglais dans une équipe londonienne était intéressant pour Hugo. J’aurais aimé qu’il soit titulaire. Quand on va chercher le gardien de l’équipe de France, c’est pour le faire jouer, même si le gardien en place est très bon (Bradley Friedel). C’est une situation bancale pour lui. C’est dommage. Il doit être comme un fou. Il a besoin de s’exprimer. Il va le faire prochainement, je l’espère. »

« Il était temps qu’Aulas relise mon contrat »

« J’ai déjà répondu aux propos de Jean-Michel Aulas* à travers un communiqué. Je ne vais pas revenir là-dessus mais c’est sympa qu’il relise mon contrat. Il était temps qu’il en connaisse le contenu. Cris ? C’est pathétique. C’est tout et son contraire. C’était le joueur club, c’est devenu le joueur à bannir. En fait, il est comme il est. »

*Le président de l’OL avait déclaré : « De temps en temps, Claude a des absences de mémoire. J’ai relu son contrat. Il avait un poste de manager général, responsable de tous les recrutements. »