RMC Sport

Les Verts dauphins, Khazri "on fire", Falcao maladroit… les tops et flops de Saint-Etienne-Monaco

Wahbi Khazri

Wahbi Khazri - AFP

Séduisant vainqueur de Monaco (2-0) en ouverture de la 8e journée de Ligue 1 vendredi à Geoffroy-Guichard, Saint-Etienne grimpe provisoirement à la 2eme place du classement derrière le PSG. Pour l'ASM, ce nouveau revers est plus que jamais préoccupant. Les joueurs du Rocher sont 18es avant d'aller à Dortmund mercredi en Ligue des champions.

LES TOPS

Les Verts se placent (virtuellement) sur le podium

En battant l’AS Monaco (2-0) avec la manière, l’AS Saint-Etienne enregistre un 3e succès de rang en Ligue 1. Une série qui propulse les joueurs de Jean-Louis Gasset à la 2e place du championnat en attendant les matchs de samedi et dimanche. Avant d’aller à Lille lors de la prochaine journée, l’ASSE compte deux points d’avance sur Lyon, Marseille et les Dogues.

Khazri, l'arme fatale

La direction des Verts ne doit pas regretter d’avoir attiré le Tunisien dans son effectif l'été dernier. Sur le front de l’attaque, l’ancien Rennais a fait des misères à la défense monégasque. Il a surtout signé un doublé, ses 3e et 4e buts avec son nouveau club avant d’être remplacé, blessé (67e).

Ruffier, quelles parades !

On joue la 52e minute lorsque le gardien stéphanois sort le grand jeu. Alors que son équipe ne mène que 1-0 et que l’ASM est dans un temps fort, le portier réalise un arrêt exceptionnel sur un tir d'Adama Traoré. Un double arrêt même puisqu’il sort dans la foulée dans les pieds de Sidibé. Khazri inscrira le but du break deux minutes après.

La promesse Sylla

Malgré la défaite, Monaco a affiché un visage différent que celui face à Angers, mardi. Un joueur a notamment tiré son épingle du jeu: Moussa Sylla (18 ans). Auteur d'une bonne entrée face à l'Atlético de Madrid en Ligue des Champions, l'attaquant (qui a notamment été préféré à Golovin au coup d'envoi) a fêté sa deuxième titularisation avec Monaco cette saison après celle face à Toulouse (1-1). Le joueur formé au club a été le plus remuant sur le front de l'attaque des Rouge et Blanc. Il s’est créé l’une des actions les plus franches de son équipe avec un face à face gagné devant Ruffier mais un tir sauvé sur sa ligne par Perrin. Selon son entourage, le jeune joueur ne désespère pas malgré le résultat et espère répéter la prestation du soir avec la réussite qui permettrait à Monaco d'aller de l'avant.

LES FLOPS

L’ASM coule toujours et peut trembler avant Dortmund

Avec une 4e défaite concédée en seulement huit journées de championnat, Monaco peut être inquiet. L’équipe de Leonardo Jardim n’a plus gagné depuis la 1ere journée, le 11 août à Nantes (1-0). Elle pourrait même être 19e à l’issue de cette 8e journée si le FCN obtient un bon résultat à Lyon samedi. Surtout, les Rouge et Blanc vont préparer dans les pires conditions possibles leur périlleux déplacement sur la pelouse du Borussia Dortmund mercredi en Ligue des champions.

La maladresse de Falcao

Mais où est passé le finisseur hors-norme qui empilait les buts en Ligue 1? Il n’était pas dans le Chaudron. Car le capitaine colombien a tout raté face aux Verts (5 tirs, 1 cadré). D’une rare maladresse, Falcao a gâché une occasion en or (48e) avant de manquer de réussite en trouvant le poteau après la pause (58e).

La fébrilité de la défense monégasque

A l’image de Kévin N’Doram, averti dès la 15e minute, ou de Kamil Glik, dépassé par la vitesse des Stéphanois, la défense à trois monégasque a souvent pris l’eau, notamment en première période. C’est sur un mauvais alignement que Selnaes a trouvé Khazri sur le premier but des Verts.