RMC Sport

Les Verts en quête de sérénité

-

- - -

Avec un nouvel organigramme et des recrues expérimentées, l’AS Saint-Etienne espère s’éloigner du bas de tableau cette saison. Histoire de retrouver un peu de tranquillité.

Après deux exercices cauchemardesques et un maintien acquis in extremis, les Verts sont à la recherche de stabilité. La fin de saison dernière, particulièrement agitée, a accouché de nouvelles fondations. L’organigramme du club a été entièrement repensé, Dominique Rocheteau a rejoint la maison en tant que vice-président du conseil de surveillance et Christophe Galtier a été maintenu au poste d’entraîneur. De quoi assainir le climat. Au moins temporairement …

17e de L1 ces deux dernières années (à chaque fois avec 40 points), l’ASSE doit regagner la confiance de ses fans. Excédés par le comportement de certains joueurs, ces derniers attendent du changement pour cette nouvelle saison. « Les supporters ont en marre des mauvais résultats, explique Christian Lopez, ancien joueur du club (1969-1982). Mais ce qui les agace le plus, c’est que parfois ils n’ont pas l’impression de voir les joueurs mouiller le maillot. »

Un début de saison décisif

Pour y remédier, les dirigeants stéphanois ont choisi de miser sur l’expérience. Sylvain Marchal (Lorient), Laurent Battles (Grenoble) et Carlos Bocanegra (Rennes) ont ainsi rallié le Forez (voir encadré). Leur mission ? Encadrer les jeunes pousses du club. « Dans une équipe, il faut des joueurs d’expérience, glisse Lopez, quadruple champion de France avec l’ASSE. Dans les moments chauds, c’est sûr eux qu’on se repose. Saint-Etienne est une équipe jeune et dynamique. Avec ces renforts expérimentés, ça peut donner de belles choses. A condition que la mayonnaise prenne.»
Autant dire qu’elle a intérêt à prendre rapidement. Sous peine de voir le Chaudron gronder à nouveau et l’équipe replonger dans ses doutes. « Ça va se jouer sur le début de saison, estime Lopez. S’ils prennent un mauvais départ, le traumatisme des derniers mois peut vite ressurgir. » Premier élément de réponse le 7 août prochain au Parc des Princes, face au PSG, pour la reprise du championnat.

Alexandre Jaquin