RMC Sport

Ligue 1: battu par Reims, Rennes n'y arrive vraiment plus

Trois jours après sa défaite à la Lazio (2-1) en Ligue Europa, le Stade Rennais n'est pas parvenu à rectifier le tir ce dimanche. Battus à domicile par une formation rémoise toujours aussi efficace défensivement (0-1), les Bretons sont désormais sur une série de huit matchs sans victoire toutes compétitions confondues.

"On n'est absolument pas en crise, je n'aime pas ce terme. On a en interne beaucoup de confiance, en ces joueurs, en ce staff", assurait Olivier Létang jeudi soir, au micro de RMC Sport, après la défaite de son équipe sur le terrain de la Lazio en Ligue Europa (2-1). Satisfait du jeu produit par sa formation lors de ses dernières sorties, le président du Stade Rennais se disait convaincu de la capacité de ses joueurs à rapidement réagir. Ils ont eu les occasions pour le faire ce dimanche face au Stade de Reims, à l’occasion de la neuvième journée de Ligue 1.

Mais ils se sont à nouveau inclinés (0-1). S’il est peut-être trop tôt pour parler de crise, la série en cours des Bretons n’est pas non plus très rassurante. Incapables de s’imposer depuis le 25 août (2-0 à Strasbourg), ils restent sur huit matchs sans victoire toutes compétitions confondues et reculent à la dixième place du classement, à neuf points du leader parisien. Leur excellent début de saison, symbolisé notamment par un succès à domicile face au PSG (2-1), semble déjà loin.

Rajkovic impérial

Comme il y a trois jours en Ligue Europa, Rennes peut nourrir des regrets après ce revers face au Roazhon Park. Car après l’ouverture du score de Boulaye Dia sur une frappe du droit à la réception d’un centre de Rémi Oudin (49e), les protégés de Julien Stéphan ont eu à plusieurs reprises l’opportunité d’égaliser. Mais ils sont tombés sur un grand Predrag Rajkovic. Bonne pioche du mercato rémois, le portier serbe a encore sorti le grand jeu pour détourner un tir d’Hamari Traoré qui semblait bien parti (56e), repousser une belle frappe croisée de Benjamin Bourigeaud (64e) ou encore bloquer une tentative de Mbaye Niang (66e).

Rajkovic a également pu compter sur un brin de réussite quand la reprise à bout portant de Raphinha s’est écrasée sur sa barre transversale (55e) ou lorsque le ballon a rebondi juste à côté de son montant sur une tête de Joris Gnagnon (65e). Complétement dominé en seconde période après un premier acte équilibré, Reims a su faire preuve de solidarité pour s’accrocher jusqu’au bout à son avantage.

En s’imposant en Bretagne, Reims confirme sa faculté à briller face aux poids lourds du championnat après ses victoires contre Marseille (2-0), Lille (2-0) et Paris (2-0), et conforte son statut de meilleure défense avec seulement quatre buts encaissés. Ce succès permet aussi aux hommes de David Guion de grimper à la sixième place du classement. Pour Rennes, l’objectif sera de profiter de la trêve internationale qui arrive pour trouver le meilleur moyen de sortir de cette mauvaise passe.

>> Revivez la victoire de Reims à Rennes

RR