RMC Sport

Ligue 1: Bordeaux va licencier une vingtaine de salariés

En déficit de 40 à 50 millions d’euros cette année, les Girondins de Bordeaux vont procéder à 26 licenciements dans les prochaines semaines.

Englués dans le ventre mou en Ligue 1, les Girondins de Bordeaux ont enclenché un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) pour supprimer 26 postes dans les prochaines semaines.

Le compte Twitter Girondinfos a révélé l’information vendredi soir, avant que 20 Minutes et Sud Ouest ne confirment à leur tour les coupes à venir sur l'effectif de 300 salariés, environ, à temps plein.

Le club entraîné par Jean-Louis Gasset avait ouvert un plan de départs volontaires fin novembre, mais seuls quatre salariés ont utilisé ce dispositif pour quitter le club, très loin des 30 départs espérés, qui seront donc atteints avec le PSE.

"Dans un contexte de difficultés économiques d'une ampleur inédite, le club doit, plus que jamais, retrouver un fonctionnement interne efficient tout en recherchant un équilibre financier pour assurer sa survie en Ligue 1 et en poursuivant ses projets stratégies", a expliqué la direction à ses salariés dans un courriel interne dont a eu connaissance l'AFP. 

50 millions d'euros de déficit

Selon 20 Minutes, le club se serait présenté le 3 décembre face à la DNCG avec un déficit de 50 millions d’euros dans son budget professionnel. Un chiffre qui conduit donc le président bordelais Frédéric Longuépée à chercher à faire des économies dans sa masse salariale.

Plombé par le fiasco Mediapro et les lourdes pertes de revenus tirés des droits TV, Bordeaux cherche aussi à faire des économies dans son secteur sportif.

Après un mercato très modeste, avec la seule arrivée d'Hatem Ben Arfa, les Girondins devraient encore se montrer discrets cet hiver. Paul Baysse a ainsi prolongé son contrat… mais en baissant son salaire.

Seul actionnaire des Girondins, King Street avait déjà réinjecté 27,5 millions d’euros en juin et espère retrouver un équilibre financier d’ici trois ans.

SSa