RMC Sport

Ligue 1 : ce qu’il faut retenir de la 35e journée

-

- - -

Monaco qui s’impose à Ajaccio (1-4) , Saint-Etienne et Lyon en route vers l'Europe, Valenciennes presque en L2 après sa défaite à Guingamp (1-0) : retrouvez l’essentiel de la 35e journée de L1.

Lille-Bordeaux (2-1) : le LOSC tient son podium

A trois journées de la fin, le haut du classement prend peu à peu sa forme finale. Si Monaco a presque assuré sa deuxième place et une qualification directe en Ligue des champions, Lille a lui aussi fait un grand pas vers la C1 en battant Bordeaux (2-1) ce dimanche soir. Un succès construit dès la première période, largement maîtrisée par le LOSC, avec le 13e but en L1 cette saison de l’inévitable Salomon Kalou (23e). Au retour des vestiaires, Ryan Mendes permettait aux hommes de René Girard de faire le break (68e) suite à un coup franc de Kjaer. La réduction du score signée Jussiê sur penalty, trois minutes plus tard (71e), fera planer le suspense. Mais les Girondins, toujours septièmes, ne trouveront pas la faille. Et c’est même Kalou qui sera à deux doigts d’un doublé mais ratera son penalty (93e). Avec cette défaite, Bordeaux sort officiellement de la course aux places européennes. Du côté de Lille, désormais sept longueurs devant Saint-Etienne, cela commence vraiment à sentir bon pour le podium.

Lyon-Bastia (4-1) : L'OL en route vers l'Europe

Ils y sont presque. Pour accrocher un strapontin pour la C3 et assurer une 18e participation consécutive à une coupe européenne (!), les Lyonnais doivent garder leur cinquième place. Une mission proche de réussir après le beau succès face à Bastia (4-1). A trois journées de la fin, l’OL affiche cinq longueurs d’avance sur l’OM, chez qui mes Rhodaniens doivent encore se déplacer, et n’a pas dit adieu à une quatrième place détenue par Saint-Etienne, deux points devant. Séduisants et dominateurs, les joueurs de Rémi Garde n’ont pas tremblé ce dimanche. Un joli but de la tête de Gomis (14e), son 13e de la saison en championnat, ouvrait les hostilités sur un service de Bedimo (8e passe décisive). Dix minutes plus tard, le jeune Nabil Fekir (20 ans) profitait d’un ballon repoussé par Landreau pour inscrire son premier but en Ligue 1 pour sa cinquième titularisation à ce niveau (23e). Une première fêtée par… un carton jaune pour avoir enlevé son maillot. Si Gianni Bruno réduisait le score au retour des vestiaires (47e), son 8e but en championnat, une tête de Bakary Koné (50e) et une frappe de Lacazette (64e) – tous les deux servis par Fekir – gonflaient la note corse. Lacazette faisait ainsi trembler les filets pour la 15e fois de la saison en L1. Vous avez dit équipe de France ?

Evian TG - Saint-Etienne (1-2) : les Verts n'abdiquent pas

Saint-Etienne peut toujours croire à l’Europe. Et même à la Ligue des champions. Après trois matchs nuls consécutifs, les Verts ont renoué avec le succès ce samedi sur le terrain d’Evian-Thonon-Gaillard (2-1). Cette victoire s’est dessinée dans le premier quart d’heure avec des buts de Benjamin Corgnet (7e) et Loïc Perrin (15e), sur deux services de Max-Alain Gradel. Le toujours très bon Daniel Wass a réduit l’écart, en vain (53e). L’ASSE, toujours quatrième, n’a que quatre points de retard sur Lille (qui reçoit Bordeaux ce dimanche à 21h) et cinq d’avance sur Lyon (qui reçoit Bastia à 17h). Pour l’ETG (17e), qui a terminé à neuf après les expulsions de Sabaly (92e) et Cambon (93e), le maintien n’est pas encore acquis puisque Sochaux peut revenir à deux points ce dimanche en cas de victoire contre Paris (14h).

Montpellier - Toulouse (2-1) : Aït-Fana fait la différence

Montpellier a retenu la leçon. Après avoir été rattrapé la semaine dernière à Lorient (4-4) alors qu’ils comptaient trois buts d’avance, les Héraultais ont inversé les rôles ce samedi face à Toulouse. Malgré un but précoce d’Oscar Trejo (5e), le MHSC a trouvé les ressources pour renverser la situation, sous l’impulsion de Karim Aït-Fana. Entré à la 71e minute, l’international marocain n’a mis que huit minutes pour marquer son premier but en L1 depuis le… 13 mai 2012 (1-0 face à Lille). Une réalisation alors importantissime dans la course au titre. Si celle de ce samedi ne vaut pas une ligne sur le palmarès, elle n’est pas anodine. D’autant plus qu’elle a été suivie d’un autre but de Rémy Cabella sur un penalty obtenu par… Aït-Fana (83e). Avec 42 points, les hommes de Rolland Courbis (13es) sont quasiment maintenus. Toulouse stagne à la 9e place.

Nice - Reims (1-0) : les Aiglons peuvent souffler

Nice a signé un succès précieux ce samedi contre Reims. Grâce à un but chanceux de Valentin Eysseric (51e), l’OGCN (14e) a quasiment officialisé son maintien en atteignant la barre des 42 points. Le minimum dans une saison qui ne restera pas dans les annales du club azuréen. Pour Reims, qui enchaîne un 8e match consécutif sans victoire et qui a perdu sur blessure son capitaine Anthony Weber, les rêves d’Europe sont désormais bien loin (8e).

Guingamp - Valenciennes (1-0) : l'EAG s'en rapproche

Du vent, de la pluie et une fébrilité flagrante dans les rangs des deux équipes. Ce Guingamp-Valenciennes avait vraiment tout d’un match de la peur. Et si le spectacle n’était pas au rendez-vous, les fidèles du Roudourou n’en tiendront pas rigueur à leurs protégés, qui ont signé un succès capital dans la course au maintien. D’une tête sur corner, Claudio Beauvue (60e) a offert un grand bol d’air à son équipe, qui gagne une place (16e) et possède désormais cinq points d’avance sur Sochaux, premier non-relégable et qui reçoit le PSG ce dimanche (14e). Pour Valenciennes, 19e avec neuf unités de retard sur l’ETG, premier non-relégable, l’avenir se dessine en Ligue 2, même si la relégation n’est pas officielle.

Rennes - Lorient (1-1) : une répétition avant le Stade de France

Rennes s’est bien préparé pour sa finale de Coupe de France, qui lui propose un derby breton samedi prochain contre Guingamp. Avec la réception de Lorient, les hommes de Philippe Montanier se sont frottés à un rival local et joueur. Et s’en sont tirés avec un match nul qui leur assure quasiment le maintien (14es avec 40 points). Tout avait pourtant mal commencé avec le deuxième but cette saison d’Alain Traoré, bien servi par Jérémie Aliadière (17e). Mais c’est un autre ancien Auxerrois, Paul-Georges Ntep, qui a égalisé de la tête quelques minutes après son entrée en jeu (73e). Un but qui permet au Stade Rennais de préparer la finale au Stade de France l’esprit libre.

Ajaccio-Monaco (1-4) : L'ASM ne gaspille pas

A l’issue d’une rencontre sans réelle intensité au stade François-Coty, l’AS Monaco s’est logiquement imposé 4-1 contre Ajaccio lors de ce match de la 35e journée de Ligue 1. Un succès acquis grâce à Dimitar Berbatov, auteur d’un doublé (52e, 74e), Geoffrey Kondogbia, auteur lui de premier de sa carrière en L1 (88e) et Lucas Ocampos (92e), contre un but de Gadji Tallo pour le club corse (75e). Ce succès a pour première conséquence le report du sacre du Paris SG en Ligue 1 puisqu’une victoire de l’ACA, déjà relégué en L2, offrait officiellement le titre au club de la capitale. Le Paris SG sera champion s’il gagne demain contre Sochaux (14h). De son côté, Monaco consolide sa 2e place en prenant provisoirement 11 points d’avance sur Lille qui accueille Bordeaux demain soir (21h).

Nantes-Marseille (1-1) : L'OM ne va pas assez vite pour l'Europe

A lire ici.

A lire aussi :

En vidéo : les buts européens du week-end (26/04)

Comment Rodgers a révolutionné Liverpool

EN IMAGES : ils ont fait briller le FC Metz

La rédaction