RMC Sport

Ligue 1 : ce qu’il faut retenir de la 4e journée

Claudiu Keserü

Claudiu Keserü - -

Aboubakar qui crucifie son ancien club de Valenciennes, Keserü et Romaric héros d’un Bastia réduit à dix mais vainqueur, un bilan famélique de quatre buts en cinq rencontres… Retrouvez les temps forts des matches de samedi en Ligue 1.

Rennes-Lille (0-0) : le spectacle était à la mi-temps

Peu d’actions, pas beaucoup de spectacle et un 0-0 à l’image de la prestation des deux équipes. Pour voir du spectacle à Rennes, qui marque un coup d’arrêt après sa victoire à Evian-TG, il ne fallait pas s’absenter… pendant la mi-temps. Quinze minutes durant lesquelles ont été présentées les trois dernières recrues bretonnes, Foued Kadir, Cheikh M’Bengue et Emerson. Les deux derniers évoluent au poste de latéral gauche. Cela tombe bien : le dernier spécialiste du genre encore valide dans l’effectif, Steven Moreira, s’est blessé pendant le match.

Bastia-Toulouse (2-1) : Keserü, ce héros

Bastia a résisté. Et même mieux que ça. Réduits à dix après une grosse demi-heure, à la suite de l’expulsion de Palmieri, les Corses ont livré une prestation héroïque, saluée par les applaudissements nourris du public local au coup de sifflet final. Le chef d’orchestre de cette partition ? L’attaquant roumain Claudiu Keserü, qui marque son premier but sous ses nouvelles couleurs bastiaises et délivre une passe décisive pour Romaric pour inscrire le but décisif. Avec deux victoires en deux matches, Bastia a fait pour l’instant le plein sur sa pelouse. Il va falloir s’accrocher pour ramener des points de Haute-Corse.

Lorient-Valenciennes (1-0) : Aboubakar avec ses meilleures salutations

Un joueur marque souvent contre son ancien club. L’adage footballistique, dont le PSG s’est longtemps fait une spécialité, a encore été confirmé au Moustoir. Dans le premier rôle ? Vincent Aboubakar, transféré cet été chez les Merlus après trois saisons avec… Valenciennes (72 matches et 9 buts en L1). Buteur en fin de premier quart d’heure (14e), l’attaquant camerounais a fait trembler les filets pour la deuxième fois cette saison, offrant à Lorient sa deuxième victoire en championnat. Deux fois battus à l’extérieur, les Bretons ont gagné leurs deux rencontres à la maison. Avec Aboubakar buteur à chaque fois. Normal pour un joueur dont l’ensemble des 11 buts en L1 a été marqué… à domicile.

Reims-Nantes (0-0) : les Canaris vont s'en vouloir

Entre les points de la victoire contre Bastia peut-être bientôt perdus pour une erreur administrative et ceux pas glanés à Reims alors qu’ils leur tendaient les bras, les Canaris vont finir par se noyer dans leurs propres regrets. Dominateurs, les joueurs de Michel Der Zakarian ont manqué de réussite et laissent filer une victoire à leur portée. Reims, de son côté, perd ses premiers points à domicile et voit sa série de deux victoires consécutives en championnat s’interrompre. Mais vu la physionomie du match, on opterait pour un bon point pris côté rémois…

Sochaux-Ajaccio (0-0) : somnolence de bas de tableau

En fin de saison, tout match entre le 17e (Ajaccio) et le 19e (Sochaux) du classement promet haute intensité et bataille rageuse, lutte pour le maintien oblige. Mais nous sommes en août. En début d’exercice. Et à cette époque, les rencontres de bas de tableau tournent plus souvent à l’ennui. On n’ira pas jusque-là mais on n’a pas vu grand-chose non plus avec un 0-0 sans saveur entre un Sochaux plutôt dominateur toute une partie du match mais qui aurait pu se faire surprendre sur la fin par les Corses. Et quelque chose nous dit qu’on pourrait bien retrouver ces deux-là dans les mêmes eaux profondes du classement dans quelques mois.

PSG-Guingamp (2-0) : Le PSG sait se faire attendre

A lire ici.

Evian TG-Lyon (1-0) : L'OL ne s'en sort pas

A lire ici.

A lire aussi :

>> Le PSG sait se faire attendre

>> L'OL de n'en sort pas

>> Di Meco : "Paris n'est pas encore un cador européen"

A.H.