RMC Sport

Ligue 1: coup de tonnerre, le club d'Angers est vendu

Le président du club d'Angers SCO Saïd Chabane a annoncé ce mercredi aux salariés que le club a été vendu. Un coup de tonnerre concernant l'actuel 14e de Ligue 1.

C'est un véritable coup de tonnerre. Ce mercredi midi, le président d'Angers SCO Saïd Chabane a annoncé aux salariés qu'il a vendu le club depuis plusieurs semaines à un fonds d'investissement américain, selon les informations de RMC Sport. Le maire Christophe Béchu a été informé à la mi-journée.

L'officialisation ne devrait pas avoir lieu samedi, à l'occasion du dernier match de la saison contre Montpellier en Ligue 1. Mais les nouveaux propriétaires devraient être là au mois de juin.

Il avait racheté le club pour deux millions d'euros

L'homme d'affaires franco-algérien était propriétaire et président du SCO depuis 2011, club qu'il avait acquis pour près de 2 millions d'euros. Lorsqu'il reprend Angers en 2011, le club du Maine-et-Loire est en Ligue 2. Il remonte finalement lors de la saison 2015-2016 en Ligue 1, division dans laquelle le SCO arrive tous les ans à se maintenir avec quasiment un seul entraîneur à la tête de l'équipe, Stéphane Moulin (Gérald Baticle est arrivé seulement l'été dernier). Angers attaquera la saison prochaine sa huitième saison d'affilée dans l'élite, un record dans l'histoire du club. Par ailleurs, en 2017, Angers sera finaliste de la Coupe de France face au PSG (défaite 1-0).

Des problèmes financiers

Même si le club est en difficultés financières depuis un an (surveillé de très près par la DNCG), la gestion de Saïd Chabane a souvent été louée. Sa méthode? Acheter des joueurs presque inconnus, à la relance ou venant de divisions inférieures, leur donner leur chance et les revendre le plus souvent à un très bon prix. En 2016, par exemple, l'actuel Lyonnais Karl Toko-Ekambi arrive de Sochaux pour un millions d'euros et repart deux ans plus tard à Villarreal pour pas loin de 20 millions... Même grosse plus-value avec Jeff Reine-Adélaïde, qui débarque au SCO en provenance d'Arsenal en 2018 pour 1,5 millions d'euros et signe un an plus tard à Lyon pour 25 millions.

Tout n'a pas tout le temps été rose néanmoins pour Saïd Chabane. Début 2020, le président angevin de 57 ans est visé par une enquête à la suite des accusations d'agressions sexuelles d'une salariée du club. Plusieurs autres plaintes seront formulées à l'encontre de Saïd Chabane au fil des mois. 

En mars dernier, devant des finances au plus mal, il avait assumé être en quête de nouveaux investisseurs et précisé qu'il pouvait très bien devenir actionnaire minoritaire ou même vendre le club.

D.Phelippeau