RMC Sport

Ligue 1: Henry est fan du jeu de Brest, Lens et Leeds

Dans un entretien accordé à So Foot, Thierry Henry, meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France désormais entraîneur de Montréal, confie suivre toujours avec assiduité la Ligue 1 et apprécie particulièrement le jeu de Brest et Lens.

L'aventure de Thierry Henry au Canada ne change pas ses habitudes. L'entraîneur du Club Foot de Montréal (anciennement Impact Montréal) suit toujours autant les championnats de foot, dont la Ligue 1, qu'il a quittée en janvier 2019 après son court passage à Monaco. Dans une interview accordée à So Foot, il a évoqué les équipes qui l'ont récemment "scotché".

"Leeds, c'est extraordinaire"

"Aujourd’hui, j’aime voir jouer Leeds, c’est extraordinaire, confie-t-il. Je continue aussi toujours de regarder la Ligue 1, que ce soit Brest, Lens... Je ne suis personne donc je vais picorer dans tout ce que je peux picorer."

Le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France précise son propos sur sa définition du jeu. "Un entraîneur qui joue le maintien peut proposer du jeu, il faut le respecter et ça ne fait pas de lui un fou, ajoute l'ancienne star d'Arsenal. Tu peux gagner un championnat en jouant le contre, en contre-pressant, en étant 80% dans le camp adverse. Pareil pour un maintien. Si tu as 80% de possession dans le camp adverse et que tu as perdu 2-0, ça ne sert à rien. Je souhaite juste que toutes les philosophies soient respectées. Pourquoi dit-on à un entraîneur qui construit de détruire et qu’on ne dit pas un entraîneur qui détruit de construire?"

Il se réjouit de la réussite de Faivre qu'il a lancé avec Monaco

A Brest, "Titi" suit notamment les performances de Romain Faivre qu'il a lancé à Monaco et qui explose dans la Cité du Ponant. "Sofiane Diop, Benoît Badiashile, Romain Faivre... La réussite de ces joueurs-là ne veut pas dire que j’avais raison ou tort, explique-t-il. C’est des éléments que j’ai aidé à faire mûrir du mieux que j’ai pu et j'en suis heureux, parce que tu te dis que tu avais vu quelque chose qui n’était pas faux. Romain Faivre, il a un truc que peu de joueurs ont: il brise des lignes. Encore une fois, je ne prétends pas avoir eu raison ou tort. Le débat n’est pas là et je remercie encore Monaco de m’avoir donné cette opportunité. Oui, j’aime prendre des risques, construire court, et oui, parfois, ça peut avoir l’air bête quand tu perds le ballon. Après, j’ai aussi vu des équipes dégager n’importe comment et prendre des buts. L’important, c’est de garder ta philosophie."

NC