RMC Sport

Ligue 1 : l’équipe-type de la 20e journée

-

- - -

Après chaque journée de Ligue 1, retrouvez le onze-type de la rédaction de RMC Sport. Plutôt riche en surprises, cette équipe positionnée en 3-4-3 fait la part belle aux Parisiens et marque le retour au premier plan de Yoann Gourcuff.

David Ospina (Nice)

Ses soucis à un genou ne sont plus qu’un lointain souvenir. Car si Nice a ramené un point de son déplacement à Rennes (0-0), il le doit en grande partie à son gardien. Décisif sur plusieurs frappes bretonnes, l’international colombien a surtout sorti magnifiquement le penalty de Foued Kadir, pourtant pas si mal frappé.

Daniel Congré (Montpellier)

L’arrivée de Rolland Courbis semble avoir fait le plus grand bien à Daniel Congré. Décevant depuis son transfert à Montpellier il y a un an et demi, l’ancien Toulousain commence doucement mais sûrement à retrouver ses sensations. Paradoxalement, c’est au poste de latéral gauche qu’il a rendu une copie très propre ce vendredi contre Monaco (1-1).

Sylvain Armand (Rennes)

Pas toujours à son avantage depuis son arrivée à Rennes, Sylvain Armand s’est rattrapé ce week-end. Associé dans l’axe à un Jean-Armel Kana-Biyik fébrile, l’ancien Nantais a apporté son expérience et sa sérénité. Une preuve ? Dario Cvitanich, l’avant-centre niçois, a été inexistant.

Loïc Perrin (Saint-Etienne)

Pour la troisième fois consécutive, Saint-Etienne a gardé sa cage inviolée ce samedi contre Guingamp (0-0). Et si les Verts sont aussi solides, c’est qu’ils possèdent une défense centrale de grande qualité. A la puissance physique de Bayal Sall, Loïc Perrin apporte sa sérénité et une qualité de relance née de ses années passées au milieu de terrain. A 28 ans, le capitaine stéphanois possède un grand avenir à ce poste de défenseur central. A ce rythme, une sélection en Bleu ne serait même pas imméritée.

Yoann Gourcuff (Lyon)

Le milieu de terrain international est dans sa meilleure forme depuis son arrivée à Lyon à l’été 2010. Titulaire pour la quatrième fois consécutive au poste de meneur de jeu, l’ancien Rennais a inscrit un superbe but face à Sochaux (2-0), d’une volée puissante en pleine lucarne. Son coup franc sur la barre en première période aurait mérité meilleur sort. Dans cette forme, il est un candidat crédible pour la prochaine Coupe du monde.

Blaise Matuidi (Paris-SG)

Dans ce PSG pas souverain à Ajaccio (2-1), Blaise Matuidi a encore tenu son rang. Celui d’un milieu de terrain international à l’abattage impressionnant. A la récupération, à la relance et en soutien des attaques, le Parisien a été partout. Il a même enfilé le costume de sauveur en donnant la victoire aux siens d’une tête plongeante en fin de match. Sur ses trois points pris, le PSG lui en doit une bonne partie.

Grzegorz Krychowiak (Reims)

Lille est tombé sur un os. Et sur un roc. Battu à domicile par Reims (1-2), le LOSC a subi la loi d’un milieu de terrain champenois, emmené par un excellent Grzegorz Krychowiak. Insatiable gratteur de ballons, l’international polonais (23 ans) a ajouté à son habituelle activité un but décisif de la tête, son troisième cette saison. Courtisé par plusieurs clubs français et étrangers, le Rémois a sans doute encore augmenté le nombre de ses prétendants.

Florian Thauvin (Marseille)

Il n’a pas marqué, mais il a mis le feu dans la défense d’Evian-Thonon-Gaillard. Ce dimanche, en Haute-Savoie, Florian Thauvin a été le Marseillais le plus en vue. Inspiré et dangereux sur ses prises de balle, il s’est surtout signalé sur une action de classe conclue par un « caviar » donné à André-Pierre Gignac sur le deuxième but marseillais, celui de la victoire (2-1). Sa troisième passe décisive cette saison en L1.

Matthieu Dossevi (Valenciennes)

Désiré par plusieurs clubs, Matthieu Dossevi ne semble pas enclin à quitter Valenciennes cet hiver. Et heureusement pour le club nordiste, qui aura bien besoin de son ailier dans la course au maintien. Sur son côté droit, il a fait des misères à la défense bastiaise et a inscrit ses deuxième et troisième buts de la saison en L1, dont le second sur un superbe enchaînement ponctué d’une frappe sèche du pied droit. Son entente avec Majeed Waris, lui aussi buteur pour sa première en L1, est prometteuse.

Zlatan Ibrahimovic (PSG)

L’attaquant du PSG est parfois agaçant. Mais aussi terriblement génial. Pas dans le coup en première période contre Evian-TG, qu’il a souvent jouée en marchant, le Suédois est tout de même sorti de sa torpeur sur quelques actions. Et cela a fait mouche. Si son compteur buts est resté bloqué à 15, celui de ses passes décisives est grimpé à 8, avec deux offrandes à Ezequiel Lavezzi et Blaise Matuidi. Même lorsqu’il n’est pas dans un grand soir, « Ibra » est au-dessus du lot.

Martin Braithwaite (Toulouse)

C’est définitivement la bonne pioche du dernier mercato du TFC. Pour son premier derby de la Garonne, le Danois a inscrit l’unique but du match, d’un plat du pied assuré et imparable pour Cédric Carrasso, et a été une menace permanente pour la défense bordelaise. Ivre de joie devant ses supporters, il démontre que sa coupe de cheveux à la « Jackson Five » n’est pas son unique moyen de faire parler de lui.

A lire aussi :

>> Le classement de la Ligue 1

>> Evian TG - OM : Marseille a le droit de rêver

>> Reims, le coupeur de têtes

La rédaction