RMC Sport

Ligue 1 : l’équipe-type de la 22e journée

-

- - -

Après chaque journée de Ligue 1, retrouvez le onze-type de la rédaction de RMC Sport. A l’honneur cette semaine, les Montpelliérains, splendides vainqueurs de Nice (3-1), et les Monégasques, tombeurs de l’OM (2-0) dans le choc de dimanche.

Benoît Costil (Rennes)

Si le Stade Rennais a rapporté un point de Lille (1-1), il peut remercier son gardien de but. Rassurant, le portier breton fut décisif en fin de partie sur une reprise à bout portant de Nolan Roux (74e).

Mathieu Deplagne (Montpellier)

Contre Nice (3-1), le jeune arrière droit montpelliérain (22 ans) a montré qu’il avait un potentiel. Très actif, il a récupéré 20 ballons. Une belle copie.

Alex (Paris-SG)

Si les assauts guingampais l’ont parfois mis en difficulté, c’est grâce à sa tête salvatrice (87e) que le leader du championnat n’est pas reparti du Roudourou avec une deuxième défaite (1-1) de suite, après celle concédée face à Montpellier en 16e de finale de Coupe de France (2-1).

Henrique (Bordeaux)

Dans des conditions de jeu difficiles à Chaban-Delmas, le robuste défenseur brésilien s’est montré très solide face à son compatriote stéphanois Brandao. Henrique a surtout activement participé à la victoire des Girondins en inscrivant un but de renard, le deuxième but de son équipe face aux Verts (51e, 2-0).

Layvin Kurzawa (Monaco)

S’il est parfois maladroit dans la relance, l’arrière gauche de l’AS Monaco est précieux dans son couloir. Très disponible, il a apporté beaucoup de solutions contre l’OM (2-0) avant de sortir en deuxième mi-temps sur blessure (69e).

Benjamin Stanbouli (Montpellier)

Comme son partenaire à la récupération Morgan Sanson, Benjamin Stanbouli a été monstrueux face aux Niçois (3-1). Omniprésent sur le plan défensif, il a eu très peu de déchet (seulement 4 ballons perdus).

Jérémy Toulalan (Monaco)

Toujours aussi généreux dans l’effort, l’ancien Lyonnais ne s’est pas ménagé pour gêné les assauts offensifs marseillais (2-0). Mission réussie pour l’international français qui a abattu un gros travail avec Geoffrey Kondogbia.

Rémy Cabella (Montpellier)

Les malheureux Niçois ont vu un grand Cabella. Comme très souvent cette saison, le meneur a brillé grâce à sa vitesse et sa justesse technique. Moins en réussite devant le but (2 tirs cadrés sur cinq tentatives), il fut de très loin le Montpelliérain qui a touché le plus de ballons (70).

Kévin Monnet-Paquet (Lorient)

Sur son couloir gauche, le Lorientais a fait vivre un enfer au pauvre arrière droit valenciennois Rudy Mater. Très complice avec son défenseur latéral Raphaël Guerreiro, il fut dans tous les bons coups des Merlus.

Valère Germain (Monaco)

Falcao est out ? Valère Germain se charge de marquer. Titulaire aux côtés d’Emmanuel Rivière contre l’OM (2-0), le fils de l’ancien footballeur marseillais Bruno Germain a inscrit un très joli premier but, son premier aussi en Ligue 1. Un match très correct par ailleurs.

Alexandre Lacazette (Lyon)

On ne l’arrête plus. Face à Evian-TG (3-0), l’attaquant lyonnais a inscrit ses 11e et 12e buts de la saison en L1. En très grande forme, le Gone reste sur six réalisations lors des sept dernières journées.

A lire aussi :

>> Monaco enfonce l’OM

>> Monaco-OM : les notes

>> L'actualité de la Ligue 1

La rédaction