RMC Sport

Ligue 1: l’équipe-type de la 27e journée

-

- - AFP

Zlatan Ibrahimovic et le PSG sont bien représentés dans cette équipe-type de la 27e journée de Ligue 1, qui fait également la part belle aux Lorientais et aux Montpelliérains.

Danijel Subasic (Monaco)

Monaco a décroché un précieux succès samedi face à Troyes (3-1). Un résultat qui lui permet de conforter sa deuxième place au classement derrière le PSG. Et le club de la Principauté peut remercier Danijel Subasic pour ça. Le portier croate a été parfait sur sa ligne, repoussant une à une les offensives de l’Estac. Seule une tête de Babacar Gueye le fera céder à la 80e.

Grégory Van der Wiel (PSG)

C’est le grand gagnant de l’affaire Serge Aurier. En l’absence de l’international ivoirien, écarté suite à ses insultes sur Periscope, Grégory van der Wiel va retrouver un temps de jeu beaucoup plus conséquent. Et le Néerlandais l’a bien compris. Face au Stade de Reims (4-1), il a marqué des points en réalisant un match plein, récompensé par un but et une passe décisive pour Zlatan Ibrahimovic.

Thiago Silva (PSG)

On pourrait le mettre d’office dans cette équipe à l’issue de chaque journée de Ligue 1. Et à chaque fois, avec un sacré lot d’arguments. Contre Reims, « O Monstro » a été tout simplement infranchissable. Trop autoritaire pour les attaquants lorientais. Trop concentré sur son sujet pour offrir plus de suspense à une rencontre qui n’en a eu que très peu. Encore une partie… monstrueuse !

Adama Soumaoro (Lille)

Ok, ce n’était pas un Lyon grand cru. Mais dimanche soir, le défenseur lillois a largement contribué à l’inefficacité offensive des joueurs de Bruno Genesio (1-0). Impérial dans les airs, sûr au sol, il n’a jamais abandonné Alexandre Lacazette du regard et du geste. Il confirme une fois de plus qu’il est bien l’une des (rares) satisfactions du LOSC cette saison.

Raphaël Guerreiro (Lorient)

C’était le match fou du week-end. Lorient s’est imposé 4-3 face à Guingamp au Moustoir. Une orgie offensive au cours de laquelle Raphaël Guerreiro s’est particulièrement distingué. Le latéral gauche des Merlus a été dans tous les bons coups. Il boucle sa rencontre avec une passe décisive pour Majeed Waris et un but en fin de match.

Jamel Saihi (Montpellier)

Si Montpellier a réussi à l’emporter sur le terrain hostile d’Angers, c’est en grande partie grâce à son milieu de terrain. Et Jamel Saihi en a été une pièce maîtresse. L’international tunisien a été particulièrement actif dans l’entrejeu en grattant de nombreux ballons et en orientant le jeu de son équipe.

Ryad Boudebouz (Montpellier)

A l’instar de Saihi, Ryad Boudebouz a profité de ce succès dans l’antre du SCO pour se mettre en avant. Le meneur de jeu algérien a fait apprécier sa technique au-dessus de la moyenne et sa vision panoramique. Passeur décisif pour le troisième but de Souleymane Camara.

Yannis Salibur (Guingamp)

Il a signé son deuxième doublé de la saison lors du match spectaculaire à Lorient. Ses deux frappes du gauche ont permis à Guingamp d’espérer un résultat dans le Morbihan. Au final, l’En Avant s’est incliné. Mais ce n’est vraiment pas la faute de Yannis Salibur, qui est même passé proche du triplé.

Majeed Waris (Lorient)

De retour de suspension, Majeed Waris avait envie de se faire pardonner. Et l’attaquant de Lorient a parfaitement réussi son coup. Bien servi par Jimmy Cabot et Raphaël Guerreiro, l’international ghanéen s’est offert un doublé décisif face à Guingamp.

Guido Carillo (Monaco)

Il a inscrit en un match autant de buts que depuis le début de la saison en Ligue 1. Et Monaco ne s’en plaindra pas. Face à Troyes, Guido Carillo a signé un doublé particulièrement important. De la tête et en douze minutes (25e, 37e). De quoi mettre l’ASM, dauphin du PSG, sur les rails d’un succès qui pourrait peser lourd au moment de faire les comptes.

Zlatan Ibrahimovic (PSG)

23 buts, 10 passes décisives : Zlatan Ibrahimovic affole les compteurs en Ligue 1. Samedi, le Suédois était beaucoup trop fort pour Reims, qu’il a éteint à lui tout seul, comme un grand : deux buts et autant de caviars pour Van der Wiel et Cavani, qui démontrent, si cela était nécessaire, son incroyable forme du moment. Et il se dit qu’une possible prolongation de contrat serait dans l’air alors… on n’a peut-être pas fini de voir Ibra nous régaler.