RMC Sport

Ligue 1: l’équipe-type de la 29e journée

Kamil Grosicki et Ousmane Dembélé

Kamil Grosicki et Ousmane Dembélé - AFP

Rennais et Lyonnais, respectivement vainqueurs de Nantes (4-1) et Guingamp (5-1), figurent en bonne place dans notre onze-type de la 29e journée de Ligue 1.

Gardien

Alban Lafont (Toulouse)

Si le jeune portier du TFC n’est pas très heureux en ne captant pas le ballon sur l’égalisation marseillaise de Somalia contre son camp (74e), il a longtemps repoussé cette échéance. Karim Rekik (20e), Rémy Cabella (26e, 44e), Michy Batshuayi (30e), Mauricio Isla (42e) et Steven Fletcher (50e) se sont tous cassés les dents sur l’adolescent de 17 ans.

Défenseurs

Sebastien Squillaci (Bastia)

L’une des valeurs sûres du SCB. Face à Lorient (0-0), l’ancien international français a contenu les assauts des Merlus. Toujours précieux dans le jeu aérien, il a récupéré 15 ballons. Une bonne copie.

Hilton (Montpellier)

Si les attaquants du PSG sont restés muets samedi au Parc des Princes (0-0), le défenseur central montpelliérain y est pour quelque chose. Avant de sortir blessé après béquille de Zlatan Ibrahimovic, qui lui avait déjà cassé le nez la saison passée, Hilton a fait le job, rassurant son équipe grâce à des interventions tranchantes et son sens du placement.

Mapou Yanga-Mbiwa (Lyon)

Même s’il n’y a pas eu beaucoup d’opposition avec les attaquants guingampais, celui qui retrouvait Umtiti en charnière centrale confirme qu’il est de retour. A la clé, un match propre défensivement, de bonnes relances, beaucoup de ballons touchés (88, le plus gros total de son équipe) et peu de perdus (6). L’effet Caçapa ? L’ex-capitaine de l’OL et actuel entraîneur des défenseurs est arrivé dans le staff en décembre. Il a beaucoup parlé aux défenseurs pour leur redonner confiance. Ça a l’air de marcher.

Milieux de terrain

Benjamin André (Rennes)

Il est le Rennais qui a touché le plus de ballons (57). Très actif dans l’entrejeu, il a été l’un des grands acteurs de la démonstration des Bretons face aux Canaris (4-1).

Clément Grenier (Lyon)

Associé à Maxime Gonalons et Sergi Darder, qui a encore été excellent au Parc OL, Clément Grenier a effectué son meilleur match de la saison face à Guingamp (5-1). Sa vision du jeu et sa technique ont beaucoup apporté.

Mahamane Traoré (Nice)

Face à Troyes (2-1), le milieu de terrain niçois, qui n’avait pas été titulaire depuis le mois de novembre, a été très bon. Impliqué sur l’action du premier but de Valère Germain, il a offert les trois points de la victoire avec un but d’avant-centre, son deuxième en Ligue 1 cette saison.

Sofiane Boufal (Lille)

On n’a pas l’habitude de mettre des remplaçants dans notre équipe-type mais l’entrée du Lillois face Reims a tellement changé la physionomie de la rencontre qu’on ne pouvait pas passer à côté de l’ex-Angevin. Entré à la pause alors que le score était de 0-0, le milieu obtient le coup franc que transforme Ronny Lopes. C’est aussi lui qui décale dans la surface Eder pour le deuxième but lillois. Merci qui ?

Attaquants

Ousmane Dembélé (Rennes)

Un match exceptionnel. La jeune pépite rennaise a martyrisé les pauvres Nantais, déroutés face à ses accélérations et ses coups de patte magiques. Une première mi-temps sur un nuage avec un triplé de très grande classe (1e, 23e, 45e). Les observateurs des grands clubs européens, venus en nombre au Roazhon Park, ne sont pas repartis déçus.

Kamil Grosicki (Rennes)

Rarement titulaire, le Polonais du Stade Rennais a justifié le choix de Rolland Courbis en inscrivant le deuxième but des Rouge et Noir. Une grosse activité sur le front de l’attaque.

Alexandre Lacazette (Lyon)

La semaine dernière face au PSG, il n’avait pas marqué mais avait eu une activité incroyable. Dimanche contre Guingamp (5-1), l’avant-centre de l’OL s’est offert un doublé, ce qui porte à six le nombre de buts marqués au Parc OL (sur 12). La machine à marquer du meilleur buteur serait-elle de retour ? Lacazette a en tout cas totalement digéré l’intersaison.