RMC Sport

Ligue 1 : l’équipe-type de la 2e journée

-

- - -

Après chaque journée de Ligue 1, retrouvez le onze-type de la rédaction de RMC Sport. Un Corse, Un Lyonnais, un Marseillais et deux Parisiens s’y sont, notamment, invités ce week-end.
-
- © -

Guillermo Ochoa (Ajaccio)

A lui tout seul, il a bien failli rendre fou le PSG. Bondissant, survoltant et impeccable sur sa ligne, il aura complètement écœuré le club de la capitale. Avant de céder sur une frappe rageuse de Cavani.

Christopher Glombard (Reims)

Très solide dans son couloir, le latéral droit rémois s’est aussi montré très entreprenant sur son flanc. Bien lui en a pris puisque c’est lui qui marque le but du break des siens, aux dépends de Lillois pas vraiment dans le coup.

Uros Spajic (Toulouse)

Il avait été expulsé, à tort, la semaine dernière contre Valenciennes. Cette fois, il aura joué tout le match face à Bordeaux. Et avec brio.

Thiago Silva (PSG)

Le meilleur défenseur du monde a encore étalé sa facilité technique et son autorité derrière. En revanche, il n’a pas su forcer le destin des siens. La faute, deux fois, à la barre transversale d’Ochoa.

Olivier Veigneau (Nantes)

Si Nantes a fini par céder devant Lorient, le capitaine canari aura tout fait pour aider les siens à conserver le point du match nul. C’est lui qui ouvre le score pour les Nantais d’un centre-tir… qui finit dans la lucarne opposée d’Audard.

Fabien Lemoine (Saint-Etienne)

Quand Fabien Lemoine marque en Ligue 1, c’est rare. Mais souvent, ça rapporte gros. La saison dernière, l’ancien Rennais avait scelle le succès des Verts à Sochaux. Cette fois, c’est d’une frappe supersonique, suite à un bel appui de Brandao, qu’il a offert les trois points à l’ASSE aux dépens de Guingamp (1-0).

Nampalys Mendy (Nice)

Il aurait pu être impressionné pour sa grande première en Ligue 1. Mais non. L’international Espoirs s’est tout de suite mis au diapason de son capitaine, Didier Digard, et a ratissé dans l’entrejeu. Pas étonnant, dans ces conditions, que le jeu rennais ait eu tant de mal à s’exprimer…

Yassine Benzia (Lyon)

Encore dans le rythme de sa finale du dernier Euro U19, Benzia s’est illustré vendredi sur la pelouse de Sochaux. Un but et deux passes décisives, inutile de dire que le grand bonhomme de la partie face aux Doubistes, c’était bien lui.

Dimitri Payet (Marseille)

En conférence de presse, l’ancien Lillois a déclaré ne pas vouloir souffler. L’international français désire plus que tout réussir ses débuts à l’OM. Et pour le moment, c’est le cas. A son doublé le week-end dernier face à Guingamp (3-1) est venu s’ajouter une nouvelle réalisation, synonyme de break décisif pour les siens.

Edinson Cavani (PSG)

« El Matador » a longtemps cru que la réussite le fuirait. Mais fidèle à la grinta sud-américaine qui l’anime, il n’a jamais renoncé. Et c’est d’une frappe puissante du pied gauche dans la lucarne qu’il a ouvert son compteur but en Ligue 1. Et sauvé Paris d’un bien mauvais scénario.

Emmanuel Rivière (Monaco)

A l’aube de cette saison 2013-14, peu auraient parié sur lui. La star, la machine à marquer monégasque, ce devait être Radamel Falcao. Et puis c’est tout. C’était sans compter sur la hargne de l’ancien Toulousain. Si son premier but est entaché d’une faute sur Congré, ses deux autres réalisations ne souffrent d’aucune contestation. Cela valait bien une standing ovation… pour celui qui truste la tête du classement des buteurs (4 réalisations).

A lire aussi :

>> PSG-Ajaccio : les notes
>> En images : les grands duos d'attaquants
>> OM-Evian : On prend les mêmes et…

A.D