RMC Sport

Ligue 1 : l’équipe-type de la 5e journée

Onze-type

Onze-type - -

Après chaque journée de Ligue 1, retrouvez le onze-type de la rédaction de RMC Sport. A l’honneur ce week-end, trois Parisiens, deux Niçois et deux Stéphanois.

Mickaël Landreau (Bastia)

On le sait. Mickaël Landreau affectionne l’exercice du penalty. Battu une première fois par Yatabaré, l’ancien gardien de but du PSG, qui n’en avait plus arrêté depuis deux ans, ne s’est pas laissé tromper une nouvelle fois par l’attaquant guingampais. Pour le plus grand bonheur de Bastia, qui a bien cru sombrer en fin de match face à l’EAG, alors qu’il avait longtemps mené au score (1-1).

Sébastien Corchia (Sochaux)

Certes, Sochaux a perdu à Nantes (1-0). Mais le latéral droit a fait de son mieux pour éviter ce scénario aux Doubistes. En sécurisant son couloir. Et en apportant de la solution devant à ses attaquants.

Aymen Abdennour (Toulouse)

L’international tunisien a encore une fois démontré, samedi face à Marseille, pourquoi il était l’un des meilleurs défenseurs centraux du championnat. Tranchant, incisif, l’intéressé a rajouté aussi le qualitatif décisif en intervenant à propos sur un centre de Jordan Ayew.

Alex (PSG)

Quand le Brésilien est à ce niveau, sa doublette avec Thiago Silva semble n’afficher aucune faille. Jamais véritablement embêté par Diabaté, le « Tank » a fait preuve d’une autorité incontestable… et surtout incontestée par les joueurs bordelais.

Faouzi Ghoulam (Saint-Etienne)

Annoncé partant cet été (Torino), l’intéressé est finalement resté dans le Forez. Sans rancune puisque Christophe Galtier compte sur lui et l’a titularisé à Valenciennes. A juste titre puisqu’il a contrôlé Nguette et est à l’origine du premier but stéphanois.

Thiago Motta (PSG)

Quand les blessures l’épargnent et qu’il évolue à son niveau, il est l’un des meilleurs milieux de terrains du continent. Sa qualité de relance devant sa défense et sa faculté à trouver ses attaquants en bonne position a contribué pour beaucoup à l’excellent match des Parisiens en Gironde.

Benjamin Corgnet (Saint-Etienne)

Le débat sur son positionnement pourrait avoir pris fin samedi. La place de Corgnet, c’est juste derrière l’attaquant et ce n’est pas Mevlüt Erding qui dira le contraire. Néanmoins, la vraie qualité de l’ancien Lorientais, c’est de savoir se projeter à bon escient vers l’avant. Et quand il l’a fait, il a fait parler la poudre. Par deux fois.

Christian Brüls (Nice)

Celui que le vestiaire niçois et les supporters azuréens ont déjà rebaptisé « Tintin », en raison de ses cheveux roux, de son teint pâle et de cette sorte de houpette qu’il arbore, s’est plus fait remarquer par ses qualités dimanche que par ses similitudes avec le héros de Hergé. Cvitanich lui doit son doublé.

Lucas (PSG)

Depuis son arrivée au PSG en janvier 2013, Lucas n’avait jamais marqué le moindre but sous les couleurs de la capitale. Des crochets à faire soulever les stades, des fulgurances et quelques passes décisives oui mais jamais ce but qui l’aurait libéré. Sa réalisation face à Bordeaux, synonyme de break pour Paris (2-0) est venu ponctuer un match plein, où il aura régalé tout en restant confiné dans son couloir droit. Comme le lui avait demandé Laurent Blanc.

Kevin Bérigaud (Evian-Thonon-Gaillard)

On ne l’arrête plus. Double buteur face à Lyon avant la trêve, Kevin Bérigaud a remis ça ce samedi sur la pelouse d’Ajaccio (2-3). Un pré corse qu’il apprécie grandement, lui qui avait inscrit son premier but en Ligue 1 le 20 août 2011 à… François-Coty. Et une prestation qui lui permet d’occuper, avec Emmanuel Rivière (Monaco) la première place du classement des buteurs.

Dario Cvitanich (Nice)

Comme d’habitude, il sent les bons coups. Et sait se placer en conséquence. « Super Dario » a frappé deux fois dimanche après-midi à Lille. Deux fois de trop pour le Losc, qui ne s’est jamais véritablement remis du doublé du buteur argentin.

A lire aussi :

>> Gourcuff : « Pas le même Monaco »

>> Tous les matches de L1 en live sur le Score Center RMC Sport !

>> L1 : Ce qu'il faut retenir de la 5e journée

La rédaction