RMC Sport

Ligue 1: l’équipe-type de la troisième journée

Benjamin Mendy

Benjamin Mendy - AFP

Après son carton contre Troyes (6-0), Marseille place trois joueurs dans l’équipe-type de la troisième journée. Ben Arfa et Ayité, déjà au rendez-vous le week-end dernier, sont encore là. Enfin Cheikh N’Doye, auteur d’un doublé avec Angers, est logiquement récompensé.

Florent Chaigneau (Lorient)

Florent Chaigneau n’avait plus joué depuis plus d’un an en Ligue 1. Et ce dimanche, le gardien remplaçant de Lorient ne devait pas s’attendre à enfiler les gants si rapidement. Sur le banc, Chaigneau a passé exactement 32 secondes. Expulsé rapidement, Benjamin Lecomte a vu sa doublure assurer avec brio dans son but. Multipliant les arrêts, l’ancien Rennais n’a craqué qu’en fin de match devant Hamouma. Mention spéciale, également, à une autre doublure : Jérôme Prior (Bordeaux), excellent contre Lille.

Sébastien Squillaci (Bastia)

Décisif défensivement mais aussi offensivement samedi soir, Sébastien Squillaci a été l’un des grands artisans de la large victoire bastiaise contre Guingamp (3-0). Dès la 5e minute de jeu, l’ancien Monégasque a permis à Palmieri d’ouvrir le score en s’arrachant pour remporter un duel aérien dans la surface de réparation. Et en défense centrale, Squillaci a excellé, ne laissant que des miettes à Jimmy Briand.

Marko Basa (Lille)

De retour de blessure, Marko Basa faisait ses grands débuts en Ligue 1 cette saison, ce dimanche après-midi contre Bordeaux (0-0). Solide et convaincant dans son association avec Renato Civelli, le Monténégrin a ravi Hervé Renard qui, à défaut de flamber offensivement, dispose désormais de sa charnière type.

Benjamin Mendy (Marseille)

Benjamin Mendy a été monstrueux contre Troyes dimanche soir. Véritable patron dans le couloir gauche, l’ancien Havrais est à l’origine de l’ouverture du score de Barrada, suite à un très bon centre de la gauche vers la droite. Très présent dans les duels et se projetant constamment vers l’avant, le jeune joueur de 21 ans a été l’un des meilleurs joueurs marseillais contre l’ESTAC.

Cheikh N’Doye (Angers)

Un talent made in Ligue 2. Arrivé cet été en provenance de Créteil après une saison de toute beauté chez les Lusitanos, Cheikh N’Doye est déjà le patron à Angers. Propulsé capitaine par Stéphane Moulin, le Sénégalais a inscrit ses deuxième et troisième buts de la saison samedi soir sur la pelouse du Gazélec Ajaccio (0-2). Pas mal pour un milieu de terrain qui s’est au passage offert le but le plus rapide de la saison 2015-2016 : 72 secondes, record à battre.

Blaise Matuidi (PSG)

La star du PSG en ce début de saison, c’est lui ! Déjà décisif contre le Gazélec Ajaccio la semaine dernière, Blaise Matuidi a récidivé sur la pelouse de Montpellier vendredi soir (0-1). Patron du milieu de terrain en l’absence de Marco Verratti, l’international français a prouvé qu’il n’était pas qu’un simple marathonien en apportant plusieurs fois le danger dans la surface héraultaise, jusqu’à ce but de renard des surfaces en deuxième période.

Mehdi Zeffane (Rennes)

Relégué troisième choix d’Hubert Fournier au poste d’arrière droit à Lyon suite à l’arrivée de Rafael, Mehdi Zeffane a joué un bien mauvais tour à ses anciens coéquipiers pour sa première titularisation avec son nouveau club, Rennes. L’international algérien, positionné...milieu gauche par Philippe Montanier, a été dans tous les bons coups et a été récompensé en deuxième période par un très beau but. Un but qui conclut une action pendant laquelle Zeffane prend le dessus sur...Rafael !

Abdelaziz Barrada (Marseille)

L’ovation à sa sortie du terrain à l’heure de jeu traduit de la performance XXL du meneur de jeu de l’OM. Relancé par Bielsa en début de saison après un exercice 2014-2015 gâché par les blessures, le Marocain a explosé pour la première de Michel. L’entraîneur espagnol a demandé à son joueur de venir chercher les ballons et de faciliter les transmissions dans le camp adverse, c’est réussi. Buteur et passeur décisif contre Troyes, Barrada a prouvé qu’il avait du talent à revendre. Une grosse prestation à confirmer.

Hatem Ben Arfa (Nice)

Déjà présent dans l’équipe-type de la 2e journée, Hatem Ben Arfa est l’un des hommes forts de ce début de saison. La préparation physique réalisée cet été avec l’OGC Nice porte ses fruits et contre Caen samedi, l’ancien joueur de Lyon et de l’OM s’est illustré en marquant un but magnifique après une chevauchée dans toute la défense adverse. On en redemande.

Floyd Ayité (Bastia)

Annoncé partant de Bastia, Floyd Ayité ferait grand bien au club corse s’il restait sur l’Île de Beauté cette saison. Comme Ben Arfa, l’attaquant du Sporting était déjà présent dans l’équipe type de la 2e journée, mais le Togolais a récidivé contre Guingamp. S’il n’a cette fois pas marqué, l’ancien Rémois a délivré une passe décisive à Julian Palmieri sur le second but bastiais, après un joli numéro sur le côté droit.

Michy Batshuayi (Marseille)

Dès son arrivée sur le banc de l’OM, Michel a mis la pression à son attaquant belge en annonçant son intention de faire signer un autre attaquant pour faire jouer la concurrence. Mais ce dimanche soir, Michy Batshuayi a montré à l’Espagnol qu’il avait les qualités requises pour mener l’attaque phocéenne cette saison. En inscrivant un doublé, en étant à l’origine du premier but, le Belge a été énorme. Et sans l’intervention maladroite (la seule) de Barrada en première période, il aurait pu s’offrir un triplé contre Troyes.