RMC Sport

Ligue 1: la Ligue veut débuter la prochaine saison les 22-23 août "au plus tard"

La LFP a annoncé ce jeudi l'arrêt définitif de la saison 2019-2020 de Ligue 1 et dévoilé son plan pour le prochain exercice. L'objectif affiché est de faire débuter la nouvelle saison "au plus tard" le week-end du 22-23 août.

Les injonctions du gouvernement ont été suivies. Deux jours après les annonces du Premier ministre Edouard Philippe, la Ligue de football professionnel a acté ce jeudi l'arrêt définitif de la saison 2019-2020 de Ligue 1 et Ligue 2. En toute logique, le conseil d’administration a décidé d’attribuer les titres de champions de France au PSG et à Lorient. Etabli selon un indice de performance prenant en compte le nombre de points marqués sur tous les matchs joués, le classement de Ligue 1 place l'OM et Rennes sur le podium.

Lille, Nice et Reims filent en Ligue Europa, alors que l'OL est privé de Coupe d'Europe, à moins que les finales de Coupe de France (PSG-Saint-Etienne) et de Coupe de la Ligue (PSG-OL) puissent se jouer dans les prochaines semaines. C'est le souhait de la LFP, qui aimerait qu'elles se tiennent début août si le gouvernement autorise les matchs à huis clos à cette période. Son autre grand objectif est "de démarrer la saison 2020-2021 au mois d’août et au plus tard les (samedi) 22 et (dimanche) 23 août".

"On ne démarrera pas le championnat au-delà du 23 août"

"La date définitive de la reprise sera arrêtée en concertation avec les diffuseurs, qui seront Mediapro, Canal+ et beIN Sports pour 2020-2021, et en tenant compte de ce que sera l’état sanitaire", a indiqué Didier Quillot, le directeur général exécutif de la LFP lors d'une conférence de presse téléphonique.

"On ne démarrera pas le championnat au-delà du 23 août sauf contre décision du gouvernement ou cas de force majeure. Ce serait après très difficile en raison de l’Euro en juin 2021. Il faut 10 mois pour faire un calendrier, avec quelques dates de repli comme ce fut le cas avec les gilets jaunes par exemple, d’où la date du 23 août. Si on peut reprendre avant et "loger" les deux finales de Coupes, on le fera", a-t-il précisé.

Interrogé mardi par l'AFP sur la possibilité d'organiser les finales de la Coupe de France et de la Coupe de la Ligue en août, à huis clos, le ministère des Sports n'a pas fermé la porte. Sans spectateurs, donc, puisque tout rassemblement de plus de 5.000 personnes sera interdit jusqu'en septembre.

RR avec JA et LT