RMC Sport

Ligue 1: la moitié des clubs risque la cessation de paiements selon Caillot

Dans un entretien accordé au Parisien, le président du Stade de Reims et du collège de Ligue 1 à la LFP, Jean-Pierre Caillot, a averti du danger qui menace les clubs français si une solution n’est pas trouvée dans le conflit qui oppose la Ligue au diffuseur Mediapro.

Le président du Stade de Reims et du collège de Ligue 1 Jean-Pierre Caillot, porte-voix des clubs de l’élite au sein du conseil d’administration de la Ligue de football professionnel (LFP), alerte sur la situation économique du secteur, durement touché par la crise qui dure avec Mediapro et la diminution drastique des recettes jour de match. Selon lui, le pire est encore à venir. Certains clubs pourraient très prochainement se retrouver en cessation de paiements si une solution n’est pas trouvée rapidement avec le principal diffuseur des championnats de Ligue 1 et de Ligue 2.

La crainte d'une catastrophe en février-mars

"Ce n'est pas tabou que de le dire, a-t-il confié au Parisien. Aujourd'hui, les droits TV font partie de notre économie et à partir du moment où Mediapro, le principal diffuseur, ne nous paie plus… La Ligue de football professionnel et son président Vincent Labrune travaillent à trouver des solutions qui ne sont pas simples. Mais quand vous n'avez plus de droits TV, plus de billetterie, plus d'hospitalités, il faudra m'expliquer comment vous faites pour faire vivre votre entreprise. Alors oui, très clairement, il y a plus de la moitié des clubs de Ligue 1 qui pourraient se retrouver en cessation de paiements."

A quelle échéance ces clubs pourraient-ils être confrontés à de graves problèmes de trésorerie, déjà évoqués sur RMC par le président de Montpellier, Laurent Nicollin, et le patron du club de Chambly (Ligue 2), Fulvio Luzy ? "Si la Ligue ne peut pas contracter un nouveau prêt, ce qui est loin d'être assuré à ce jour, je pense qu'en février ou mars, il y aura beaucoup de clubs qui ne pourront pas payer leurs joueurs et leurs salariés, a estimé Jean-Pierre Caillot. Car on oublie souvent qu'un club de football, ce ne sont pas seulement 11 joueurs."

QM