RMC Sport

Ligue 1: La priorité de l'OM pour le chantier de l'été

Le président de l'OM Jacques-Henri Eyraud l'a déjà annoncé: il y aura des départs cet été. L'économiste Pierre Rondeau met en avant les pistes à explorer, dont une prioritaire, pour que les dirigeants olympiens remettent en route le Champions Project.

Luiz Gustavo, Dimitri Payet, Adil Rami, Steve Mandanda... Autant de joueurs qui reviennent quand il s'agit d'évoquer les départs cet été à l'Olympique de Marseille. Pour autant si aucun nom n'a pour l'instant officiellement été relié à un départ du club olympien, le président Jacques-Henri Eyraud a confirmé que plusieurs membres de l'effectif devraient partir. Cela pourrait concerner plusieurs éléments de la défense de l'OM comme Rolando, Hubocan ou encore Abdennour qui représentent à eux trois près de 7 millions d'euros de salaire.

"Avant de vendre avec profit, il faut se séparer de joueurs"

Pour l'économiste Pierre Rondeau, la masse salariale doit nécessairement être amoindrie. "On est à 125 millions d'euros par an de masse salariale, explique-t-il. 87% des résultats d'exploitation sont directement captés par la seule masse salariale. Avant de vendre avec profit, il faut se séparer des joueurs et de ces salaires, quitte à les vendre à moindre prix ou à les libérer. D'autant qu'ils ne jouent plus ou peu et touchent jusqu'à 500.000 euros. Rationaliser les coûts et renouveler l'effectif, c'est la première chose à faire pour activer le Champions Project."

"Cela fait 4 ans que Marseille est en déficit"

L'économiste poursuit: "La saison dernière d'après le rapport de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG), un déficit net de 78 millions d'euros a été enregistré c'est vrai mais qui se cumule avec les autres. Cela fait 4 ans que Marseille présente un résultat comptable déficitaire. Est-ce que l'OM en tant que club de foot est capable de générer du profit ou est-ce que ce n'est pas son objectif? L'autre élément c'est dans l'environnement du football, que ce soit la DNCG en France ou le fair-play financier en Europe, Marseille peut-il être à la hauteur de ses ambitions?"

L'été mouvementé qui s'annonce du côté de la Canebière devrait pouvoir amener des éléments de réponse.

C.P.