RMC Sport

Ligue 1: le Gazélec règne en Corse, Angers accroche Caen

-

- - AFP

Le Gazélec Ajaccio a remporté le derby corse sur le terrain de Bastia (2-1), ce dimanche, lors de la 14e journée de Ligue 1. Angers a décroché un match nul frustrant sur la pelouse de Caen (0-0).

Le Gazélec enfonce Bastia

Tous les yeux étaient rivés sur la Corse ce dimanche après-midi à l’heure du derby Bastia-Gazélec Ajaccio. Toutes les oreilles, pour être exact. Après la polémique de ces derniers jours sur la Marseillaise, l’hommage aux victimes des attentats de Paris a pu avoir lieu. Et il a été plein de respect de la part du public du stade Armand-Cesari, qui a même applaudi l’hymne national à la fin. Seuls les membres du groupe de supporters Bastia 1905 ont boycotté ce moment de recueillement. Dans ce contexte particulier, le Sporting Club de Bastia a réalisé une très mauvaise opération face à son voisin du sud de l’île. Après avoir ouvert le score très tôt sur une tête de Brandao (5e), les Bastiais se sont fait sanctionner par un penalty de Jacques Zoua (19e) et une reprise de volée légèrement déviée de Khalid Boutaïb (70e). Une défaite (1-2) qui les plonge dans la zone de relégation, à la 18e place. Un rang que le Gazélec, qui enchaine un quatrième succès consécutif, déserte pour se retrouver 16e de L1.

Angers méritait mieux

C’est une rencontre qui ne restera pas dans les mémoires. Caen et Angers se sont quittés sur un match nul et vierge ce dimanche lors de la 14e journée de Ligue 1 (0-0). Après un hommage poignant rendu aux 130 victimes des attentats de Paris et une Marseillaise chantée à l’unisson, le stade Michel-d’Ornano n’a pas vraiment eu l’occasion de vibrer. Les Caennais, peu inspirés, se sont fait largement bousculer par leurs hôtes. Il faut dire que l’expulsion d’Alaeddine Yahia, coupable d’une semelle sur Billy Ketkeophomphone dès la 32e, ne leur a pas facilité la tâche. Julien Féret a tout de même touché à la barre à la 24e. Mais c’est ensuite le SCO qui est passé tout près de la victoire. Elle aurait d’ailleurs été méritée si le missile de Thomas Mangani ne s’était pas écrasé sur la barre (75e). Après ce nul, Caen remonte à la 3e place du classement, à égalité de points avec Lyon. Angers, qui reste sur quatre matchs sans victoire, est 5e.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur