RMC Sport

Ligue 1 : Le onze-type de RMC Sport

-

- - -

Après chaque journée de Ligue 1, retrouvez le onze-type de la rédaction de RMC Sport. Ce week-end, mention spéciale aux Niçois et aux Toulousains, brillants ce week-ends à Lille et contre Nancy.

David Ospina (Nice)

Si Nice est allé décrocher une belle victoire à Lille dimanche (0-2), c’est en grande partie grâce à lui. L’international colombien a remporté deux face-à-face décisifs devant Payet et, quand il n’a pu repousser le danger, c’est la maladresse nordiste (Martin) qui l’a épargné.

Serge Aurier (Toulouse)

Toujours aussi régulier, l’arrière droit du TFC a encore une fois rendu une bonne copie, samedi contre Nancy (2-1). Performant défensivement et offensivement, il a largement contribué au succès de son équipe.

Renato Civelli (Nice)

Toujours aussi rayonnant dans les airs, le défenseur argentin ne s’est pas fait prier pour devancer Nolan Roux et transformer un coup franc de Bauthéac en but sonnant et trébuchant. Le premier du succès des Aiglons dans le Nord (0-2).

Grégory Bourillon (Lorient)

Face à des Troyens toujours aussi décomplexés dans le jeu, il n’a pas sombré. Sobre, appliqué, toujours vigilant, il a également pesé dans le succès de Lorient (3-2), en inscrivant de la tête le troisième but des Merlus.

Cheikh M'Bengué (Toulouse)

Très actif sur son côté gauche, le Toulousain a créé le danger dans la défense nancéienne (2-1). Percutant offensivement, il a réalisé un tir lointain de toute beauté qui a atterri sur la barre transversale de Grégorini (50e).

Eric Tié Bi (Evian TG)

Au milieu de terrain, le joueur ivoirien de l’Evian-TG a contrarié l’OL (0-0), le club dans lequel il a été formé, ce qui explique sans doute en partie sa très belle performance. A 22 ans, sa justesse et son impact physique font des merveilles. 

Joey Barton (OM)

Le joueur prêté par QPR s’affirme comme l’un des tauliers de l’OM cette saison. Samedi, en première période, c’est lui qui a tout géré dans l’entrejeu contre Montpellier (3-2). Moins en vue en seconde mi-temps, il offre le premier but marseillais à André Ayew.

Romain Alessandrini (Rennes)

Quand Rennes l’emporte, il est souvent dans les bons coups. Romain Alessandrini n’a pas dérogé à cette règle puisque c’est lui, dimanche, qui a débloqué le score d’une volée dans la surface en faveur des siens à Gueugnon contre Bastia (0-2).

Franck Tabanou (Toulouse)

Il grille la politesse à Joël Sami sur son premier but. Sur le deuxième, il laisse Grégorini sur place après un splendide enchaînement passement de jambes-frappe du gauche. Si certains à Toulouse ont la tête au mercato, Tabanou, lui, avait l’esprit 100 % toulousain samedi, au moment de terrasser Nancy (2-1).

John Utaka (Montpellier)

Malgré la défaite de son équipe à Marseille (3-2), l’attaquant montpelliérain s’est distingué par ses appels percutants. Surtout, il fut passeur décisif sur le premier but d’Herrera et l’auteur du second, son quatrième but de la saison.

André Ayew (OM)

Un sens du timing sans pareil sur son premier but pour ajuster Jourdren, bien que hors-jeu. Une passe décisive pour le frangin, Jordan, synonyme d’égalisation. C’est l’OM qui se réjouit de son absence à la CAN.

RMC Sport