RMC Sport

Ligue 1 : le onze-type de RMC Sport

Yoann Gourcuff

Yoann Gourcuff - -

Après chaque journée de Ligue 1, retrouvez le onze-type de la rédaction de RMC Sport. L’OM, vainqueur à Lorient (1-0) et deuxième avec quatre longueurs d’avance sur Lyon, place trois joueurs dans cette sélection de la 34e journée.

Steve Mandanda (Marseille)

L’OM a enquillé sa 12e victoire 1-0 de la saison samedi à Lorient. Désormais invaincu depuis sept matches (650 minutes), le gardien phocéen Steve Mandanda marche sur l’eau actuellement. Son talent a maintenu à flot des Marseillais solidement accrochés à leur deuxième place. Et quand il est battu, sa barre le sauve (73e).

Henri Bedimo (Montpellier)

Beaucoup moins en vue que la saison dernière, à l’image de son club, le latéral montpelliérain a été l’un des rares à surnager lors de la défaite à Ajaccio, samedi (2-1). C’est notamment lui, au terme d’une percée sur son flanc gauche, qui sert Mounier pour le but héraultais.

Kurt Zouma (Saint-Etienne)

Buteur lors du derby face à Lyon (1-1), le natif de Vaulx-en-Velin, formé à l’ASSE, assure toujours au cœur de l’arrière-garde stéphanoise, quel que soit ses coéquipiers en défense centrale. Très présent sur la fin du match pour couper des trajectoires, le minot, dont on commence à oublier qu’il n’a que 18 ans, a dépensé énormément d’énergie.

Renato Civelli (Nice)

Son « bisou » claqué dans le cou de Zlatan la semaine dernière a rappelé le caractère bien trempé du défenseur argentin. Face Troyes (3-1), Civelli a inscrit son cinquième but de la saison, de la tête pour changer. Intraitable, il est l’un des leaders d’une équipe niçoise toujours en course pour la Ligue des champions.

Christophe Jallet (PSG)

Solide dans le couloir droit parisien, Jallet a éclairé sa soirée face à Evian (1-0) d’une passe décisive pour Pastore. Et on ne l’a pas vu dans les embrouilles qui ont marqué la fin de la rencontre, presque un exploit… 

Vincent Nogueira (Sochaux)

Son doublé dans les dix dernières minutes a écœuré Lille, et permis à Sochaux d’arracher un point précieux dans la course au maintien (3-3). Milieu récupérateur de devoir, il signe sans doute là le plus bel exploit de sa carrière. 

Benoit Cheyrou (Marseille)

Dans l’esprit d’Elie Baup, Benoit Cheyrou est redevenu le régulateur du milieu olympien, ne laissant plus que des miettes à Joey Barton. Et l’OM n’a plus perdu depuis huit matches en championnat. Et Cheyrou, titularisé 25 fois cette saison en Ligue 1, n’y est certainement pas étranger.

Yoann Gourcuff (Lyon)

Le milieu lyonnais n’a pas survolé le derby. Mais pour sa troisième titularisation de la saison en Ligue 1, le soldat Gourcuff a eu l’immense mérite d’égaliser d’un but plein de hargne, son premier de l’année 2013. Il lui reste quatre matches pour tenter de redonner un brin d’éclat à une saison largement en-deçà des attentes qu’autorise son talent.

Mathieu Valbuena (Marseille)

« Petit vélo » a offert une précieuse victoire à l’OM lors d’un périlleux déplacement à Lorient (1-0). La petite calque que lui a infligée le portier des Merlus Fabien Audard sous l’œil des caméras après le coup de sifflet final ne manquera pas d’alimenter sa légende…

Salomon Kalou (Lille)

Son joli doublé n’aura pas suffi à assurer une victoire qui semblait promise à des Lillois rejoints sur le fil par Sochaux (3-3). Reste que l’ancien de Chelsea n’en finit plus d’enchainer les grosses performances depuis son replacement dans l’axe de l’attaque nordiste. Avec huit buts inscrits lors des dix dernières journées, l’Ivoirien, promis à un départ en fin de saison, permet à son équipe de rester dans le coup pour la Ligue des champions.

Dario Cvitanich (Nice)

Buteur face à Troyes (3-1), l’artilleur niçois a inscrit son 15e but de la saison en Ligue 1 et partage la troisième place du classement des buteurs avec Jérémie Aliadière. Eloigné des terrains pendant plusieurs matches en raison d’une blessure, l’Argentin affiche même le deuxième meilleur ratio temps de jeu/buts derrière Ibrahimovic.

A lire aussi :

- OL-ASSE, un derby sans KO

- L’OM applique son tarif

- Le LOSC gâche tout

- Paris tout près du titre