RMC Sport

Ligue 1: Le Twitter de Bordeaux fustige le VAR, "une escroquerie"

Bordeaux est mené sur le terrain de Nice (0-1) après avoir concédé un penalty très litigieux selon le compte Twitter des Girondins, qui a qualifié d’escroquerie le VAR auquel l’arbitre a eu recours pour valider le penalty.

Le VAR est l’objet d’une nouvelle polémique. Au lendemain de la décision de ne pas accorder un penalty à Lyon, face à Reims, malgré une faute assez nette et le recours à la vidéo, les Girondins de Bordeaux se sont offusqués, sur leur compte Twitter, de la décision d’accorder un penalty à Nice, ce samedi lors de la 20e journée de Ligue 1.

Lancé en profondeur sur une passe contrée, Ihsan Sacko s’est écroulé dans la surface de réparation alors qu’il était à la lutte avec Vukasin Jovanovic. Nicolas Rainville, arbitre de la rencontre, a demandé l’assistance-vidéo avant de désigner le point de penalty après une longue réflexion. Allan Saint-Maximim l’a transformé pour permettre à Nice de mener (1-0, 16e). 

Une décision pas du tout du goût du community manager du compte Twitter des Girondins, qui s’est lâché. "L'arbitre confirme le penalty. La VAR est une immense escroquerie", a-t-il écrit. Après plusieurs visionnages, Jovanovic semble bien avoir crocheté (bien involontairement) Sacko dans sa course.