RMC Sport

Ligue 1: Lecomte, Selnaes, Mbappé, découvrez l’équipe-type de la première partie de saison

La 19e journée de Ligue 1 a conclu, ce week-end, la phase aller du championnat. L’occasion de dresser un onze-type pour cette première partie de saison. La rédaction de RMC Sport livre son verdict.

Benjamin Lecomte (Montpellier)

Gardien du temple de la deuxième meilleure défense du championnat (13 buts), le portier de Montpellier est évidemment le titulaire, dans le but, de notre équipe-type. Dans le viseur de l’OM en vue de la saison prochaine, l’ancien joueur de Lorient a connu les faveurs internationales en septembre dernier, lors du rassemblement de rentrée des Bleus champions du monde.

Ruben Aguilar (Montpellier)

Le latéral droit de Montpellier fait l’unanimité dans son couloir. Défenseur rugueux, contre-attaquant de premier ordre, il représente de plus en plus une solution séduisante à son poste… en équipe de France. La prochaine étape pour lui, attendue avec insistance du côté des observateurs.

Thiago Silva (PSG)

Il est un peu habituéà ce type de places dans le onze-type. Et on pourrait croire qu’il s’agit d’un choix par défaut. Mais non, l’international brésilien est juste monstrueux cette saison. En Ligue 1, comme en Ligue des champions, où il a su se relever du penalty concédé à Naples (1-1). LE patron défensif du championnat de Ligue 1.

José Fonte (Lille)

Si Pepe s’occupe de presque tout devant pour le LOSC, derrière, c’est lui qui est en charge de tenir la maison nordiste. Et l’international portugais le fait avec brio. Certes, il n’est pas le défenseur le plus rapide de notre championnat. Mais il compense parfaitement avec une autorité et un placement de premier plan. Indispensable.

Ferland Mendy (OL)

Sa première sélection, le 20 novembre dernier contre l’Uruguay, en équipe de France, est l’aboutissement d’une première partie de saison réussie. Si Lyon a parfois eu du mal à enchaîner sur la durée, lui n’a pratiquement jamais déçu. Une valeur sûre et montante à un poste où le contingent français peine, derrière Lucas Hernandez (et un Benjamin Mendy trop fragile), à se renouveler durablement.

Tanguy Ndombele (OL)

S’il a semblé marquer le pas ces dernières semaines, impossible de ne pas aligner l’ancien Amiénois dans notre onze-type. Sa puissance, sa capacité à casser les lignes, aussi bien par ses courses, ses dribbles ou ses passes, font de lui un des meilleurs milieux de terrain de l’Hexagone. Ses quatre sélections chez les Bleus en font un prétendant naturel à l’équipe de France. Lyon, qui s’est préparé à se faire attaquer cet été sur ce dossier, pourrait déjà essuyer quelques salves cet hiver.

Ole Selnaes (Saint-Etienne)

Si Yann M’Vila est le moteur de l’ASSE, l’international norvégien est le garant des Verts. Les trois poumons de Selnaes font un bien fou à l’équipe de Jean-Louis Gasset, et son entente avec l’ancien Rennais est déterminante dans l’équilibre stéphanois. Le mercato d’hiver sera important pour l’intéressé, à qui il ne reste plus qu’un an et demi de contrat (juin 2020). A moins que Saint-Etienne ne parvienne à le prolonger.

Angel Di Maria (PSG)

L’Argentin est un des éléments-clés du PSG de Thomas Tuchel cette saison, la preuve en chiffres et ses 16 matches joués lors de la première partie d’exercice, soit plus que n’importe quel autre joueur parisien. Et l’ancien Madrilène rend bien cette confiance, avec trois buts et six passes décisives (deuxième meilleur passeur du championnat) délivrées dans ce laps de temps.

Neymar (PSG)

Le meilleur joueur de Ligue 1 de la saison dernière a remis le couvert ces derniers mois. Recentré dans l’axe, repositionné comme numéro 10, Neymar rayonne dans ce nouveau rôle de meneur-distributeur, qui lui permet d’être toujours aussi dangereux pour la défense adverse. Onze buts (troisième meilleur buteur de L1) et cinq passes décisives viennent conclure son année 2018.

Nicolas Pepe (Lille)

Devant, c’est quasiment lui qui s’occupe de tout (12 buts, cinq passes décisives), accompagné aussi de son fidèle lieutenant Jonathan Bamba (huit buts, une passe décisive) et Jonathan Ikoné, plus en retrait sur le plan statistique (un but, deux passes décisives). Nicolas Pepe est le métronome du LOSC cette saison. Et quand l’international ivoirien va, tout va pour la formation lilloise, dauphin du PSG à la trêve. Rapide, trop même pour certaines défenses, obligés de concéder un penalty à son contact, l’ancien Angevin a progressé devant le but. Tant et si bien que les clubs se bousculent pour le recruter. Mais, sauf incroyable retournement de situation, il ne quittera pas le Nord cet hiver.

Kylian Mbappé (PSG)

Le champion du monde français n’arrête pas de recueillir les éloges et les marques d’attention. Toujours aussi détonnant, il a crucifié à lui seul l’OL, notamment, en inscrivant le premier quadruplé de sa carrière (5-0). Sa complicité avec Neymar n’a rien d'équivalent en Ligue 1 et l’international français martyrise avec envie et gourmandise les défenses du championnat. Pas une surprise de le voir truster le classement des buteurs à mi-saison (13 buts et cinq passes décisives). Ni notre équipe-type.

Remplaçants : Benitez, Lala, Denayer, Cavani, Thauvin, Sala, Aouar
Pas facile de constituer un onze-type de la première partie de saison de Ligue 1, sans pour autant faire quelques déçus. Aussi, a-t-on jugé qu’il fallait tout de même avoir quelques remplaçants. Et puis, sept, tant qu’à faire, comme en championnat. Sur ce banc de touche, on retrouve le portier niçois Walter Benitez (OGC Nice), aux progrès époustouflants, le latéral droit de Strasbourg Kenny Lala (trois buts, quatre passes décisives), très bon centreur, tireur de coups de pied arrêtés et de penalties. Le Belge Jason Denayer (OL) aurait pu souffler la place de titulaire à José Fonte et réalise également une excellente première partie de saison.

En retrait du duo infernal Mbappé-Neymar, Edinson Cavani (PSG) est là, toujours efficace devant le but (10 buts). Autant qu’Emiliano Sala (FC Nantes) qui, sans l’explosion de Pepe, aurait pu aussi figurer dans notre onze-type, lui qui réalise la meilleure saison de sa carrière (12 buts). Le Lyonnais Houssem Aouar et ses six buts constituent une des autres satisfactions lyonnaises. Il doit encore franchir un cap pour s’imposer comme un des tauliers de notre championnat. Enfin, Florian Thauvin fait évidemment partie de nos remplaçants. Le Marseillais, arme fatale de l’OM (11 buts), paie les errements récurrents de son équipe en Ligue 1.

-
- © -