RMC Sport

Ligue 1: Lens cartonne face à Metz, Bordeaux n'y arrive toujours pas

Le calvaire continue pour Metz qui a sombré face à Lens, encaissant quatre buts à Bollaert (4-1) lors de la 11e journée de Ligue 1. Bordeaux, qui semblait tenir sa première victoire face à Lorient, s'est finalement fait égaliser en fin de match.

Lens pulvérise Metz

Lens maintient la pression sur Nice et Marseille. Alors que les Niçois se sont imposés in-extremis contre Lyon lors du match de 13h ce dimanche, les Lensois ont bien répondu à ceux qui sont désormais leurs concurrents directs pour la deuxième place de Ligue 1. Les hommes de Franck Haise ont ouvert le score dès la 14e minute, grâce à un Wesley Saïd qui avait bien suivi le coup franc tiré par Facundo Medina et repris par Arnaud Kalimuendo, 1-0. Sur une nouvelle séquence pleine d’opportunisme, les Messins sont revenus à hauteur des Lensois, avec une belle frappe signée Nicolas de Préville, pour son deuxième but de la saison. 1-1 à la 34e minute. Et réponse immédiate de Lens une minute plus tard. Wesley Saïd vient inscrire son premier doublé depuis le 17 mars 2018, sur un nouveau but de renard des surfaces. Le club de l’Artois mène 2-1 et semble bien parti pour se sortir du piège que lui avait tendu le candidat au maintien.

De retour des vestiaires, les Messins pressent de nouveau, et Pepe Sarr finit par marquer après une confusion sur corner… hors jeu. Toujours 2-1 et Lens se remet à dérouler. Ganago viendra faire le break sur une splendide reprise à la 83e, avant d’être suivi par Frankowski qui enfonce le clou à la 90e sur un centre de Clauss. Lens réalise finalement la bonne opération de ce week-end et prend la deuxième place derrière le PSG avec 21 points. L’équipe de Franck Haise devra en revanche surveiller l’importante blessure au genou de Ganago, contraint de sortir sur blessure à la 85e après un choc avec Oukidja.

Lorient obtient un nul in-extremis face à Bordeaux

Un bon point pour les Lorientais. Bien lancés depuis le début de saison, les Merlus obtiennent finalement le point du match nul chez eux face aux Girondins. Malgré une première période équilibrée, et une légère domination des locaux, les hommes de Petkovic ont fini par trouver la faille sur une transition rapide menée par le Hondurien Alberth Elis servi par Jean Onana, 1-0. Quelques minutes plus tard, les Lorientais auraient égaliser, mais la frappe de Stephane Diarra a rebondi sur la transversale et la ligne, sans ne jamais la franchir. Miraculés, les Girondins évitent à nouveau l’égalisation de Diarra quand celui-ci file sur le but mais trouve Benoît Costil, sorti très rapidement de ses cages. Les hommes de Pelissier semblent maudits.

C’est finalement Julien Laporte qui trouve la solution de la tête pour les Merlus sur un corner joué à deux. 1-1 et tout à refaire pour des Bordelais qui se voyaient déjà signer la bonne opération de ce multi Ligue 1. Un match définitivement gâché quand Jean Onana obtient un carton rouge direct pour une très lourde faute sur Laurent Abergel. Les Lorientais restent invaincus à domicile, et les Girondins ne comptent toujours aucune victoire en Ligue 1. Dixièmes, les hommes de Pelissier ont des regrets vu les nombreuses occasions franches en deuxième mi-temps, mais pas autant que Bordeaux qui n’a pas su tenir sa victoire.

Troyes victorieux grâce à une volée de Chavalerin

Troyes remporte ce derby de champagne. Malgré une ouverture du score précoce par l’intermédiaire d’une tête de Yunis Abdelhamid sur un coup-franc parfaitement frappé à la sixième minute, les Rémois n’auront pas su conserver leur avance. Dans la même première période, marquée par les nombreuses tentatives de Reims, Troyes est venu égaliser sur un but contre son camp de Cassama, alors que Mama Baldé avait buté sur Rajkovic juste avant. 1-1 à la mi-temps et tout à refaire pour les locaux.

En deuxième période, le duel s’est principalement passé au milieu de terrain, où de nombreuses pertes de balle des deux côtés ont aussi rapidement stoppé les attaques. A la 66e, Chavalerin viendra libérer tout un parcage troyen venu en nombre, alors qu’il envoie le ballon au fond des filets d'une volée parfaite, sur un mauvais renvoi de la tête d'Abdelhamid plein axe. 2-1 pour Troyes, qui fait plonger Reims. Les deux équipes sont désormais aux coudes à coudes dans le bas de tableau de Ligue 1, l’ESTAC 15e avec 12 points et Reims 16e avec 11 points.

Rennes s'est fait peur mais s'impose face à Strasbourg

Dans une rencontre dominée par les Rennais, le bloc défensif strasbourgeois s’est montré fort malgré les nombreuses tentatives bretonnes. En toute fin de première mi-temps, Flavien Tait échoue de peu sur un ballon qui aurait pu être coupé au second poteau par Benjamin Bourigeaud. Kevin Gameiro est sorti sur blessure à la 41e minute, remplacé par Habib Diallo. Les Bretons rentrent aux vestiaires frustrés, n’ayant pas réussi à marquer malgré leur large possession (70%), et leurs neuf tirs. Grâce notamment à une prestation gigantesque du gardien strasbourgeois Matz Sels et ses six arrêts en première mi-temps.

La seconde période partie sur le même rythme, le Stade Rennais trouve finalement la faille dans un bloc strasbourgeois qui finit par laisser quelques trous. Entré à la 78e, c’est le Croate Lovro Majer arrivé cet été en provenance du Dinamo Zagreb qui vient libérer le Roazhon Park sur un corner parfaitement tiré qui est bien repris de la tête par le défenseur Nayef Aguerd plein axe. 1-0 pour les Bretons, qui n’iront pas plus loin et auraient même pu voir leur avance effacée sans l’intervention d’Alfred Gomis face à Habib Diallo à la 94e. Avec cette victoire 1-0 sur le fil, les hommes de Genesio remontent à la 4e place de la Ligue 1, avant le Classique de ce soir entre l’OM et le PSG.

Par Anna Carreau