RMC Sport

Ligue 1: Lens déconseille à ses supporters de se déplacer à Marseille

Selon l'AFP, Lens recommande à ses sections de supporters de ne pas se rendre à Marseille pour le match dimanche soir contre l'OM dans le cadre de la 8e journée de Ligue 1, invoquant des conditions de sécurité "non garanties".

Le RC Lens déconseille à ses sections de supporters d'effectuer le déplacement à Marseille pour le match dimanche soir contre l'OM dans le cadre de la huitième journée de Ligue 1, invoquant des conditions de sécurité "non garanties", a appris l'AFP jeudi auprès du club. "Suite aux derniers échanges avec la Préfecture des Bouches-du-Rhône, les conditions de sécurité ne sont pas garanties", indique le club dans un mail reçu par les fans des Sang et Or.

Le Racing a confirmé à l'AFP l'envoi de ce message avant la rencontre, qui se tiendra au Vélodrome. Un nouvel épisode dans une semaine marquée par des débordements lors du derby Lens-Lille (1-0) samedi dernier à Bollaert-Delelis, puis lors du match Angers-Marseille (0-0) mercredi soir au stade Raymond Kopa. Jointes par l'AFP, les préfectures de police de Marseille et des Bouches-du-Rhône n'ont fait aucun commentaire.

Une succession d'incidents

Depuis le début de saison, la Ligue 1 connaît une succession d'incidents entre supporters qui assombrit le retour dans les stades du public après un an de huis clos, total ou partiel, lié à la pandémie de Covid-19. Ces récents incidents en Ligue 1 impliquant des supporters, notamment mercredi lors d'Angers-Marseille, sont "totalement inacceptables", a estimé ce jeudi le ministre de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, Jean-Michel Blanquer, appelant à être "ferme".

"C'est évidemment totalement inacceptable. Avec (le ministre de l'Intérieur) Gérald Darmanin nous allons probablement prendre des mesures quand il s'agit notamment d'événements qui se passent en dehors des stades", a-t-il déclaré sur la chaîne LCI. "J'en appelle à des sanctions individuelles. Il faut qu'on arrive à anticiper ces comportements individuels qui font que ça dégénere. Il faut que ces comportements soient identifiés, qu'on dépose plainte et que derrière ils puissent être sanctionnés", a réagi de son côté la ministre déléguée chargée des Sports Roxana Maracineanu.

RR avec AFP