RMC Sport

Ligue 1 : les cinq folles remontées de l’OL

Dans le ventre mou du championnat à la trêve, l’Olympique Lyonnais est revenu très fort en 2016 et rêve de conserver sa 2e place aux dépens de l’AS Monaco, son adversaire samedi au Parc OL, lors de la 37e journée de Ligue 1. Cette fin de saison en boulet de canon est tout sauf une surprise pour ce club spécialiste des remontées spectaculaires. Flash-back.

2001-2002 : quelle finale !

Encore « puceau » sur la scène nationale, l’Olympique Lyonnais compte sept points de retard sur le RC Lens à huit journées de la fin. Mais, heureux hasard du calendrier, les deux équipes s’affrontent au soir de la 34e et dernière journée (il y avait 18 clubs en L1). Le timing est parfait pour les Gones qui grappillent des points et se voient offrir une « finale » à Gerland face aux Sang&Or. Cet épilogue exceptionnel sourit aux joueurs de Jean-Michel Aulas qui, grâce à leur victoire 3-1, remportent le premier titre de champion de France dans l’histoire du club. L’OL n’avait jamais été en tête du championnat pendant la saison.

2002-2003 : sacrée série

L’OL joue au yoyo, naviguant autour de la 5e place à distance de l’OM, leader du championnat. Mais les partenaires de Juninho finissent la saison en trombe avec une série décisive de 11 matches sans défaite, dont huit succès. Les Gones décrochent leur 2e titre de champion et se fichent bien de leur ultime revers à Gerland contre Guingamp (1-4) au soir de la dernière journée. Car ce match comptait pour du beurre.

2003-2004 : l’OL écœure Monaco

Cette fois plus que jamais, on ne donne pas cher des chances de l’OL de garder son titre. Le sacre tend les bras à l’AS Monaco. Vainqueur des Lyonnais 3-0 le 9 janvier, l’équipe entraînée par Didier Deschamps compte 10 points d’avance sur Lyon au soir de la 20e journée. Mais fatigués par leur épopée en Ligue des champions qui les conduira jusqu’en finale (défaite 3-0 contre Porto), les Monégasques fléchissent en L1 à l’inverse des Gones qui prendront la tête après une victoire à Strasbourg (0-1) lors de la 32e journée. Pour ne plus jamais la lâcher.

2013-2014 : la Ligue Europa au bout du sprint

L’OL ou l’art de plomber sa saison avec un départ chaotique. Quatorzièmes après 11 journées, les joueurs de Rémi Garde finissent pourtant fort le championnat au point de s’offrir une « finale » pour la Ligue Europa à Nice lors de la dernière journée. Victorieux 1-0 à l’Allianz Riviera, ils terminent 5e de Ligue 1 et décrochent une 18e qualification européenne de rang.

2015-2016 : l’OL, le vrai dauphin du PSG

Fidèle à ses mauvaises habitudes, l’OL piétine, pique sa crise et pointe à dix unités de Monaco fin février après une défaite à Lille (1-0). Reboostés par leur victoire face au PSG (2-1), Alexandre Lacazette et ses partenaires enchaînent les bons résultats et montent de la 6e à la 2e place en l’espace de six journées. Les voilà dauphins du PSG avant d’accueillir Monaco samedi lors de la 37e journée. Un statut qu’ils rêvent de conserver dans une semaine, au soir la 38e et dernière journée.

AB avec EJ