RMC Sport

Ligue 1: Lille encore en sursis auprès de la DNCG

La DNCG a confirmé ce jeudi ne pas avoir encore statué pour Lille. Le club nordiste reste en sursis mais ne devrait pas avoir de problème après la vente de plusieurs joueurs.

La deuxième salve des auditions des clubs de Ligue 1 devant la DNCG a rendu son verdict ce jeudi. Sans réelle surprise, Nantes comme Bordeaux ont obtenu le feu vert du gendarme financier du foot français et n’écopent d’aucune sanction ou mesure restrictive. Pour Lille en revanche, l’instance a décidé de reporter sa décision à une date ultérieure avec la prorogation du sursis contre les Dogues.

Là encore, la décision rendue par la DNCG ne constitue pas une révolution. En difficulté sur le plan économique, le Losc se remettrait à flot grâce à la vente de plusieurs joueurs de son effectif. Le sursis annoncé début juillet est donc prolongé "dans l’attente d’éléments complémentaires".

Lille attend de grosses ventes

La situation pourrait rapidement se décanter, une fois plusieurs ventes officialisées. Ce jeudi, Lille a annoncé le départ plus que probable de Victor Osimhen vers Naples. Celui d’autres cadres de l’équipe comme le Brésilien Gabriel ou le milieu Boubakary Soumaré pourrait rapporter plus d’une centaine de millions d’euros au Losc.

"Je pense que le joueur a fait son choix, a confirmé Marc Ingla, directeur général du club nordiste. Nous sommes dans les dernières démarches. C’est un regret mais on doit être conscient que c’est la force du marché. C’est notre modèle, on ne se cache pas. C’est le modèle de la plupart des clubs français sauf un (le PSG). Ce n’est pas seulement le montant du transfert, c’est aussi celui du salaire."

Plusieurs belles ventes qui devraient ainsi assurer l’avenir financier de Lille et lui éviter des ennuis avec la DNCG.

JGL