RMC Sport

Ligue 1: Marcelo Bielsa assume le gros fiasco des trois changements

-

- - -

Marcelo Bielsa est revenu en conférence de presse sur le troisième et dernier changement effectué juste avant la mi-temps. Un choix tactique qui a eu des conséquences désastreuses avec l'expulsion de Maignan. L’entraîneur du Losc estimé cependant qu’il était nécessaire.

Marcelo Bielsa est fidèle à ses convictions, cohérent dans ses choix. A l’heure d’analyser le contenu de la lourde défaite nordiste sur le terrain de Strasbourg, le technicien argentin n’a éludé aucun sujet. Surtout, il a tout assumé. Le fait du jeu qui aura le plus fait parler, c’est moins l’expulsion de Maignan que le troisième changement opéré en première mi-temps qui a rendu ladite exclusion encore plus malencontreuse: en plus de jouer à 10, Lille s'est retrouvé sans gardien de métier. Bielsa assume tout de même son choix.

>> Ligue 1: Strasbourg écrase Lille à l’issue d’un match complètement “loco”

Un choix "nécessaire" et "indispensable"

“La sortie de Ballo-Touré? Je ne regrette pas mon choix car j’ai considéré qu’elle était nécessaire et même indispensable.” Le joueur était en grande difficulté depuis le début de la partie et venait tout juste d’écoper d’un premier avertissement. “A aucun moment du match on a réussi à imposer notre style, avec beaucoup de situations imprévisibles à résoudre”, a reconnu quand même Bielsa devant les journalistes.

Clément avec Mike Maignan

Sachant pertinemment que son équipe prenait l’eau depuis le début de la partie, Bielsa pensait se mettre à l’abri d’une nouvelle exclusion, donc d'une fin de match sous haute tension. Manqué. A trente minutes de la fin du match, Benjamin Corgnet était victime d’un coup de sang de Mike Maignan, lequel précipitait la chute de son équipe. Bielsa prônait pourtant la clémence à l'égard du gardien de but. “L’avantage de Strasbourg était mérité, l’expulsion de Mike Maignan n’entre pas en ligne de compte pour moi dans le résultat.” Pourtant, qu'on le veuille ou non, L'exclusion a eu des conséquences terribles. Car Strasbourg a ouvert le score et déroulé par la suite.

QM