RMC Sport

Ligue 1 : Monaco ne craque pas face à un OM en perdition

-

- - AFP

L’AS Monaco a logiquement dominé l’OM ce dimanche en clôture de la 34e journée de Ligue 1 (2-1). Face à des Marseillais incapables de se rebeller, les joueurs de la Principauté ont décroché un succès très précieux dans la course à la Ligue des champions.

Tops

Monaco ne craque pas

L’ASM n’avait pas le droit à l’erreur ce dimanche soir. Tout autre résultat qu’une victoire et Lyon passait devant au classement, grâce à une différence de buts favorable. Mais les joueurs de Jardim n’ont pas tremblé face à une pâle équipe de l’OM. Sans être vraiment géniaux, les dauphins du PSG ont sécurisé leur 2e place au classement en l’emportant 2-1. Un succès qui pourrait peser lourd au moment de faire les comptes.

Bernardo Silva régale

Son pied gauche est un bonheur pour les yeux. Si l’AS Monaco accroche la Ligue des champions mi-mai, elle pourra remercier Bernardo Silva. Le milieu offensif portugais a encore été décisif. Avec ses dribbles courts et ses remises en une touche, il a mis la défense marseillaise au supplice. C’est lui qui ouvre le score sur un plat du pied imparable (47e). Un sixième but cette saison qui fait de lui le meilleur buteur monégasque en championnat.

La technique de Fabinho

Le Brésilien a répondu présent dans ce choc entre Sudistes. Dans son couloir droit, le polyvalent Fabinho a fait parler son coup d’œil et sa technique sud-américaine. Sa qualité de centre a souvent mis en danger l’arrière-garde de l’OM. Un superbe slalom à la 35e qui aurait mérité meilleur sort. Précieux et solide, il ressemble à une valeur sûre dans cette équipe rouge et blanche, même s’il s’aligne mal sur la réduction du score de Batshuayi en fin de match.

Flops

L’animation offensive de l’OM

Les matches se suivent et se ressemblent pour Marseille. Avec toujours cette même tristesse. A l’image de leur saison, les joueurs de Michel ont traîné leur spleen et leur insuffisance sur la pelouse de Louis II. C’est peu dire que Danijel Subasic a rarement tremblé face aux attaquants de l’OM. Il faut dire qu’ils n’ont presque rien tenté. Malgré une équipe un peu remaniée, l’animation offensive a frôlé le néant autour d’un Michy Batshuayi, qui a tout de même réduit le score au bout du temps additionnel (93e).

Les choix de Michel

Pour ce déplacement sur le Rocher, Michel avait tenté quelques ajustements afin de redonner du tonus à son équipe. Pari manqué. Et largement. Ni Bouna Sarr, ni Lucas Silva, ni Lucas Ocampos n’ont réussi à transcender un collectif phocéen en perdition. Chaque sortie de l’OM conforte les détracteurs de l’entraîneur espagnol, qui n’arrive toujours pas à trouver les solutions alors que la saison touche à sa fin. Son Marseille est 15e de Ligue 1. A 6 points de la zone rouge.

Les défaillances de Mendy

Personne n’a vraiment été bon à l’OM. Mais lui a été encore un cran en-dessous des autres. Ses imprécisions ont tiré tout le monde vers le bas. Entre centres ratés et fautes à retardement, il a livré une copie désastreuse. Il perd bêtement un ballon qui amène le but refusé à Lacina Traoré, signalé hors-jeu, en début de rencontre. Un résumé de son match. A oublier.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur