RMC Sport

Ligue 1 : Paris, une soirée sans accroc avant Chelsea

-

- - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Sérieux sans être étincelant, le PSG s’est imposé à Nice (0-1) ce vendredi en faisant souffler quelques cadres. Une soirée sans accroc pour les Parisiens avant la réception de Chelsea, mercredi en quart de finale aller de la Ligue des Champions.

Laurent Blanc l’avait répété en boucle : « la meilleure préparation avant Chelsea, c’est de jouer et de gagner à Nice ». L’entraîneur parisien peut être satisfait puisque le leader du championnat de France s’est imposé à Nice (0-1), ce vendredi en match avancé de la 31e journée de L1. Paris prend provisoirement treize points d’avance sur Monaco, son dauphin dont il suivra sereinement le déplacement périlleux à Annecy, samedi face à Evian-Thon-Gaillard (20h). Solide sans être géniale, l’équipe a prouvé qu’elle avait bien changé depuis un an et demi et son dernier voyage sur la Côte d’Azur qui s’était soldé par une défaite (2-1) et une « zizanie » qui avait failli coûter le poste de Carlo Ancelotti.

Son successeur, Laurent Blanc, n’a pas connu la même mésaventure. Après avoir annoncé qu’il alignerait son équipe-type, il a finalement laissé Blaise Matuidi, Marco Verratti, Alex et Maxwell sur le banc au coup d’envoi. Bien lui en a pris puisque Lucas Digne, Christophe Jallet (qui remplaçait Van der Wiel, toujours blessé) et Yohan Cabaye ont livré une prestation sans déchet. L’ancien milieu de Newcastle a d’ailleurs été le premier à se mettre en évidence d’une frappe flottante qui a flirté avec la transversale niçoise (7e). Hormis un but justement refusé pour hors-jeu (11e) et une belle percée de Mathieu Bodmer (31e), les Niçois n’ont rien pu faire face à un bloc parisien très concerné. Et si Lavezzi a manqué le cadre (2e, 20e), Edinson Cavani (34e) et Zlatan Ibrahimovic (36e) ont buté sur un excellent David Ospina.

Septième succès de rang en L1

Le gardien colombien a finalement rompu sur une déviation involontaire de son propre défenseur, Timothée Kolodziejczak (0-1, 54e) à la lutte avec Edinson Cavani après une remise de Zlatan Ibrahimovic. A l’origine de l’action, Javier Pastore a confirmé sa capacité à se réveiller , grâce à une inspiration qui masque une prestation (encore) beaucoup trop intermittente. Son remplacement à la 65e minute a permis à Marco Verratti de jouer 25 minutes et de garder le rythme avant Chelsea, comme Blaise Matuidi quelques instants plus tard (77e). Le sursaut niçois (Bauthéac, 69e et 89e) n’a pas suffi pour arracher le nul. Lucas Digne aurait même pu sceller le sort du match plus tôt mais Mathieu Bodmer a sauvé sa frappe sur la ligne (73e). Paris tient son septième succès de rang en L1 et fonce vers son deuxième titre consécutif. Il se tourne surtout avec le plein de confiance et sans blessé supplémentaire vers la réception de Chelsea mercredi en quart de finale aller de la Ligue des Champions. Une soirée idéale.

A lire aussi :

>>> Jallet : « Les gens feraient mieux d’apprendre à connaître Ménez »

>>> Menez tacle Blanc et fait les yeux doux à la Juventus

>>> En image : le masque de Thiago Silva

NC