RMC Sport

Ligue 1 : Pas de grève… pour l’instant

Jean-Pierre Louvel

Jean-Pierre Louvel - -

Alors que François Hollande va recevoir les présidents de clubs pour évoquer la taxe à 75%, le président de l’UCPF a indiqué qu’une grève n’avait jamais été envisagée pour la 11e journée de L1. Même s’il n’exclut pas des actions en cas d’échec du dialogue.

Jean-Pierre Louvel, êtes-vous surpris de la décision du président de la République et de la ministre des Sports, Valérie Fourneyron, de vous recevoir la semaine prochaine ?

Ce n’est pas une surprise puisque nous l’attendions depuis très longtemps et nous avions demandé cette audience. Nous pourrons être entendus, tant mieux. J’espère que le sujet sera bien celui qui nous préoccupe et surtout qu’il y aura des solutions au bout de cet entretien. La situation est plus que préoccupante. Elle devient très urgente et j’espère que ce rendez-vous aboutira sur quelque chose.

La menace de grève sur la 11e journée de L1 est-elle toujours d'actualité ?

Grève, ce n’est pas un mot que nous employons. Ce n’est pas nous qui l’avons employé. Deuxième point, il n’a jamais été question la 11e journée. Des informations erronées ont circulé. Il y a une assemblée (de l’UCPF, ndlr) demain (jeudi) pour faire le point de la situation et évoquer toutes les stratégies possibles dont la possibilité de ne pas jouer sur certains week-ends.

Est-ce une preuve que le dialogue est ouvert avec le gouvernement ?

On réclame le dialogue depuis très longtemps. On veut être entendu et expliquer les choses clairement. Si c’est pour ouvrir un dialogue et arriver à des solutions, tant mieux. Si c’est simplement pour noyer le poisson, là, c’est un autre problème. Attendons de voir. Dans tous les cas, nous restons très prudents.

A lire aussi :

>> « Taxe à 75 % : seriez-vous choqués par une grève des clubs de foot ? »

>> Taxe à 75% : Vers un boycott de la Ligue 1 ?

>> Di Meco : « Avec la taxe à 75 %, des clubs vont mourir »

Le titre de l'encadré ici

|||

Le foot français boycotte un groupe de travail

Les différentes composantes du football professionnel français ont fait savoir, par le biais d’un communiqué de l’UCPF, qu’elles suspendaient leur participation au groupe de travail gouvernemental « Football Durable », concocté par la ministre des Sports, Valérie Fourneyron. « Depuis 18 mois, le football professionnel français se bat, sans être entendu, contre le projet de taxation à 75%, qui est non seulement injuste et discriminatoire, mais aussi qui met en péril sa compétitivité et la survie de ses clubs », peut-on lire dans le communiqué. La Ligue de football professionnel (LFP) et les syndicats du football français assurent qu'ils n'ont « aucune raison de continuer à participer à une commission censée réfléchir à l’amélioration de la compétitivité du football français. » Le football professionnel sera « évidemment présent au rendez-vous fixé par le Président de la République », le jeudi 31 octobre.

Propos recueillis par Nicolas Jamain