RMC Sport

Ligue 1 : pour Garde, l’OL n’a pas perdu le derby !

Rémi Garde

Rémi Garde - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Au lendemain de la défaite contre la Juventus Turin en Ligue Europa (1-0), Rémi Garde a préféré revenir sur les erreurs d’arbitrages lors des matchs contre Saint-Etienne et Monaco. Et l’entraîneur lyonnais s’est lâché !

La défaite contre la Juventus Turin, ce jeudi en quart de finale aller de la Ligue Europa (0-1), a visiblement vite été « zappée » par Rémi Garde. Conscient de la supériorité turinoise, l’entraîneur de l’OL a préféré exprimer d’autres regrets ce vendredi en conférence de presse. L’amertume du coach lyonnais concerne plutôt les deux derniers matchs de L1 perdus à domicile par son équipe : dimanche face à Saint-Etienne (1-2) et deux semaines plus tôt contre Monaco (2-3). Et dans le viseur de Garde, la prestation des arbitres, coupables selon lui d’avoir oublié un penalty contre les Verts et d’avoir accordé deux buts hors-jeu à l’ASM.

« Le derby, on l’a perdu, mais moi je peux considérer aussi qu’on a été volé sur ce match et qu’on ne l’a pas complètement perdu, lâche-t-il. On n’avait pas trop envie d’en parler parce qu’on s’est habitué à se faire voler sur les semaines d’avant. Ce qui est bizarre, c’est qu’on ne parle plus déjà de Lyon-Monaco. Je reviens dessus mais on n’en parle plus, c’est fini. » L’entraîneur lyonnais s’en est ensuite pris à la décision de la Commission de discipline de la LFP de convoquer Bakary Koné et Clément Grenier pour leur attitude après la défaite contre Saint-Etienne. Le milieu français avait notamment lancé à l’encontre de Ruddy Buquet, l’arbitre du match, un cinglant : « Ce ne sont pas des lunettes qu’il lui faut, c’est un labrador ! » « Il n’y a pas d’insultes, rappelle Garde. S’il y a des sanctions derrière, pour moi ce sera un beau scandale. »

Garde : « Quand vous n'avez pas l'intelligence de lever votre drapeau... »

Ulcéré par ces décisions qui vont à l’encontre de son équipe, toujours à la lutte pour une qualification européenne par le biais du championnat (5e) et finaliste de la Coupe de la Ligue (le 19 avril contre le PSG), Rémi Garde est même en train de revoir sa copie à propos de l’arbitrage vidéo. « Jusqu’à présent, je n’étais pas un farouche défenseur de la vidéo. J’avais bien envie de suivre le raisonnement de Michel Platini, mais je pense que c’est assez limite quand même. Oui, c’est dur pour les arbitres quand vous savez à la mi-temps que vous vous êtes trompé, qu’il y a deux buts qui sont hors-jeu mais que vous avez validés, que dix minutes après vous rentrez sur le terrain et que avez un petit doute. »

Et de conclure par une ultime pique à l’encontre du corps arbitral : « Mais quand vous n’avez pas l’intelligence de lever votre drapeau dans le doute, c’est que la technologie ne peut plus rien pour vous. Je commence même à être d’accord avec Clément. » Alors, plutôt labrador ou vidéo, Rémi Garde ?

A lire aussi :

>> Saint-Etienne s'offre le derby

>> En vidéo : les Verts accueillis en héros à l'Etrat

>> Di Meco : « Nous ne connaissons pas les règles du football ! »

AA avec EJ et à Lyon