RMC Sport

Ligue 1 : seulement deux descentes la saison prochaine

Le conseil d'administration de la Ligue de Football Professionnel (LFP) a décidé de réformer le système de montées et descentes à partir de la saison prochaine. Ainsi, il n’y aura plus que deux descentes de clubs de Ligue 1 en Ligue 2, et la montée de deux clubs de Ligue 2 en Ligue 1 dès la fin de la saison 2015-2016.

C’est une petite révolution dans le football professionnel français. A compter de la saison prochaine, seuls deux clubs de Ligue 1 seront rétrogradés au niveau inférieur, et non trois, comme actuellement. Par conséquent, il n’y aura que deux clubs de Ligue 2 promus en Ligue 1. Même procédé pour les montées et descentes de Ligue 2 et de National.

« Je n’aime pas ça parce que ça empêche les petits de progresser, peste Juninho, membre de la Dream Team RMC Sport. Ça va être encore plus facile de garder sa place. J’aime bien qu’il y ait trois ou quatre équipes qui montent. Deux, ce n’est vraiment pas beaucoup. Ces équipes sont contentes de monter au moins une saison, c’est mieux que de passer toute sa vie en Ligue 2. Monter, c’est un titre, c’est comme être champion. »

Coupet : « Ça enlève aussi beaucoup de suspense »

Jean-Luc Vannuchi, l’entraîneur d’Auxerre, est sur la même longueur d’ondes que le Brésilien. D’autant plus que l’AJA est vraiment concernée par ce changement : « Nous qui jouons la montée déclarée la saison prochaine, ça devient un gros handicap. Il y a pas mal d’équipes de L2 qui vont être satisfaites car il y en a pas mal qui jouent le maintien, mais pour ceux qui jouent l’accession ça complique vraiment l’affaire. » Grégory Coupet, lui, est plus partagé.

S’il comprend l’argument économique, notamment pour rassurer les investisseurs des clubs de L1, le membre de la Dream Team RMC Sport craint une baisse du suspense : « Je trouve que c’est une façon de protéger la L1, c’est clair. Est-ce qu’on se dit qu’avec une descente de moins, il y aura plus de jeu, les équipes vont moins calculer ? D’un autre côté, ça enlève aussi beaucoup de suspense car sur ces fins de saison, avec trois descentes possibles, ça concerne beaucoup de monde et ça peut créer des matchs à haute tension. Mais je comprends aussi l’idée de préserver les investisseurs… de Ligue 1, car pour ceux de Ligue 2, ça va être plus compliqué. »

La goal line technology adoptée

Frédéric Thiriez, le président de la LFP, a également confirmé que la goal line technology serait mise en place dès la saison prochaine. C'est la société allemande Goal Control GMBH qui a été retenue.

M.B.