RMC Sport

Ligue 1: Tebas pointe la violence dans les stades français

Le président de la Liga, Javier Tebas, porte un regard critique sur les nombreux incidents entre supporters qui gâchent le début de saison de Ligue 1. Des débordements graves qui nuisent, selon lui, à l'image du championnat de France "à travers le monde".

Nice, Lens, Angers, Montpellier… On ne compte plus les villes où des incidents ont éclaté entre supporters depuis la reprise de la saison de Ligue 1 cet été. Rarement le foot français n’a été confronté à une telle violence. Un fléau qui a une résonnance à l’étranger. Vu d’Espagne, par exemple, on reconnat que ces problèmes sont à prendre très au sérieux.

"Les gens ne veulent pas voir le football lié à la violence"

"Il y a huit ans, nous avons lancé une campagne stricte contre la violence, avec nos clubs parce que ça a vraiment nui à l'image de notre compétition au niveau mondial, a déclaré ce jeudi Javier Tebas, président de la Liga. Ce n'est pas tant tel groupe de supporters ou telle équipe. Parce qu'ici en Espagne, les gros titres étaient juste : "Violences dans le football français." Donc ça nuit vraiment au championnat, les gens ne veulent pas voir le football lié à la violence. Les gens veulent profiter du sport sans se retrouver mêlés à des situations violentes."

"Si le football français veut grandir..."

Et Tebas de poursuivre : "En France, malheureusement, il y a eu beaucoup de violence, même dans les matches de pré-saison je crois, avec l'OM. Cette violence n'est pas bonne et ce sujet doit être pris très au sérieux. [...] Si le football français veut grandir, devenir un pionnier dans le monde, la première chose qu'ils ont à faire est d'éradiquer ces épisodes violents car ils nuisent à l'image du championnat à travers le monde."

ABr avec Kevin Gasser