RMC Sport

Montpellier-Bordeaux: le car des supporters bordelais caillassé, des blessés à déplorer

Le président des Girondins de Bordeaux, Gérard Lopez, s'est ému du traitement réservé aux supporters bordelais sur la route qui les menait à la Mosson, mercredi. Leur bus a été caillassé. On déplore plusieurs blessés qui ont été pris en charge par les pompiers.

Une centaine de supporters se rendaient à la Mosson pour le match face à Montpellier, mais leur voyage s’est révélé être un traquenard en fin de parcours. D’après les informations de L'Équipe et de Sud Ouest, que nous sommes en mesure de confirmer, leur car a été caillassé à la sortie de l’autoroute. Plusieurs personnes ont été blessées par des débris de verre, mais aucune gravement, et ont été prises en charge par les pompiers.

>> Montpellier-Bordeaux EN DIRECT

Une grave montée des tensions en tribunes

"Le foot que j’aime n’est pas et ne sera jamais celui-là, a tweeté Gérard Lopez, le président des Girondins de Bordeaux. La violence n’a rien à faire dans le sport et je la condamne fermement. Plein soutien aux supporters Girondins et aux blessés, le club se tient à leurs côtés." Ce nouvel incident opposant des supporters s’inscrit dans le cadre d’une grave montée des tensions en ce début de saison, notamment à la Mosson.

Quatre personnes avaient été placées en garde à vue, deux pour des jets de projectile, deux autres pour des menaces à l'encontre des supporters marseillais, au lendemain du match face à l'OM. En raison de ces incidents, la commission de discipline de la LFP avait d'ailleurs décidé de fermer les tribunes héraultaises pour la réception de Saint-Etienne le 12 septembre, mais également celle de Bordeaux ce soir.

Le 22 août, lors de la 3e journée de Ligue 1, le match Nice-Olympique de Marseille avait été définitivement interrompu à la 78e minute, alors que Dimitri Payet, qui s'apprêtait à tirer un corner, était la cible des supporters ultras niçois. Touché au dos par une bouteille d'eau en plastique, Payet avait renvoyé le projectile vers le public. Des dizaines de supporters niçois avaient alors envahi la pelouse, provoquant une bagarre générale entre supporters, joueurs des deux équipes et membres de l'encadrement des deux clubs.

Samedi dernier à la mi-temps du derby du Nord qui opposait Lens à Lille (1-0) au stade Bollaert-Delelis, des dizaines de supporters lensois avaient envahi le terrain pour aller en découdre avec le parcage des Lillois, qui avaient arraché des sièges pour les lancer sur des supporters artésiens. Les échauffourées, limitées par l'intervention des CRS, ont fait six blessés légers et deux spectateurs ont été interpellés. 

QM avec LT et JL