RMC Sport

Ligue 1: huis clos, point de retrait... ce que risque l'OL après l'incident contre l'OM

Deux semaines et demi après l'incident qui a provoqué l'interruption de la rencontre entre l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille le 21 novembre au Groupama Stadium, l'OL va être fixé mercredi sur ses sanctions. Selon nos informations, le retrait d'un point avec sursis est possible ainsi qu'un nouveau match à huis clos.

L'Olympique Lyonnais va savoir. Ce mercredi, le club rhodanien sera entendu par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) après l'incident survenu contre Marseille le dimanche 21 novembre au Groupama Stadium, lors de la 14e journée de Ligue 1. Un jet de bouteille avait atteint Dimitri Payet à la tête après quatre minutes de jeu lors de ce match, provoquant l'interruption de la rencontre.

Cet incident a déjà été sanctionné d'un huis clos total, à titre conservatoire. Mais le dossier a ensuite été placé en instruction et le verdict doit être ce mercredi 8 décembre par la LFP sur le contenu des sanctions. Selon nos informations, la Ligue note que ce cas est à part et qu'il s'agit bien d'un acte isolé. L'instance a aussi remarqué qu'après cette rencontre, l'OL a rapidement fait le nécessaire en annonçant notamment l'installation de filets de protection au Groupama Stadium.

Un retrait d'un point avec sursis et un nouveau huis-clos?

Concernant les sanctions, le retrait d'un point avec sursis pourrait être évoqué. Reste à savoir si cet incident sera jugé aussi grave que celui intervenu par exemple lors d'Angers-Marseille (déjà sanctionné), le 22 septembre à l'occasion de la 7e journée, avec un envahissement de terrain.

Le club dirigé par Jean-Michel Aulas devrait, sauf surprise, écoper d'un nouveau huis-clos. L'idée d'une amende semble elle écartée, puisque la LFP ne souhaite pas s'en prendre davantage au porte-monnaie des clubs en cette période déjà financièrement très compliquée en raison de la pandémie de COVID-19.

DM avec Arthur Perrot